Tahiti et ses îles en famille

Conseils et bons plans pour un trip réussi !

Voyager en famille au paradis à évidemment un prix. Et pas forcément des plus petit; on ne vous dira pas le contraire. Mais si cette fabuleuse destination nécessite un budget un peu solide pour y partir avec sa tribu, il y a quand même moyen de réaliser de substantielles économies si on est malin et surtout si on reste un peu longtemps comme nous sur place afin de rentabiliser le couteux billet d’avion depuis la métropole… Dans cet article, on partage avec vous nos bons plans, on vous livre quelques astuces pour préparer sereinement votre voyage et vivre votre expérience polynésienne au mieux en épargnant le plus possible votre budget.
Après, évidemment, nos choix nous sont propres et pour ceux qui nous suivent un peu, vous savez que nous pouvons passer d'un boui-boui pas très net, à une toile de tente ou à une villa avec piscine. Mais globalement, en Polynésie, sur 3 mois de voyage, nous avons vécu plutôt en mode "éco" et encore plus une fois, la maman de Vanessa partie.

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_cover

LA MEILLEURE PÉRIODE POUR Y ALLER

Attention, pour le coup, qui dit « meilleure période » ne dit pas « période la plus économique », mais franchement, même si il est moins couteux d’y aller en dehors des vacances scolaires d’été, Juillet-Aout reste LA PERIODE ou aller au paradis ! Alors, quitte a y voyager, autant le vivre à 100% ! Et pourquoi me direz vous ? Pour trois choses qui pour nous, "pèsent lourdement" dans la balance :

- Déja, entre mi Juillet et mi aout, c’est la période du Heiva ! C’est l’occasion unique de découvrir et vivre avec les locaux les festivals qui célèbrent leur culture. A ne pas louper; c’est vraiment, vraiment top.

- Parce que c’est la période ou vous pourrez observer les baleines à bosse qui arrivent d’Antarctique pour mettre au monde leurs petits dans les eaux chaudes de Polynésie. Elles sont généralement présentent de Juillet à Octobre (nager à leurs cotés fut un moment magique pour nous).

- Mais aussi parce que c’est la saison sèche la bas (l’hiver pour eux) et que les températures sont bien plus supportables, surtout pour les enfants.

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_plageTdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_baleinesTdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_heiva

LES DÉPLACEMENTS

Pour commencer, on le clame haut et fort, mais si vous avez prévu un tour du monde en famille, il serait réellement dommage de ne pas profiter de vos billets d'avion TDM pour faire un stop en Polynésie. En effet, l’archipel sera forcément d’une manière ou d’une autre sur votre chemin et ce sera l’occasion de découvrir sa splendeur à moindre prix. Nous avions hésité à l’époque de notre grand voyage autour de la planète, et franchement, ayant vécus l’expérience maintenant (et laché un gros billet pour le transport aérien depuis la France), si on devait le refaire, nous irions à coup sûr...

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_carte_du_monde_distance

Avion

DEPUIS LA FRANCE :
Jusqu’a maintenant, deux compagnies aériennes se partagent le gâteau du transport depuis la France : Air tahiti Nui et Air France. Et franchement, à peu de chose près, les tarifs sont sensiblement les mêmes. Comptez 1400-1500€ en basse saison mais plutôt 2000-2700€ en haute. Comme d’habitude, les tarifs, c’est la roulette russe et a vrai dire, on a eu quelques sueurs froides pour leurs achats. Mais finalement, après d'honteuses fluctuations, nous les avons trouvé à un peu moins de 2000€ pour les adultes, environ 1600€ pour loulou et 700€ pour bébé Max. Et ce, à trois semaines du départ…

Avant cela, nous avons tout de même étudié 2 autres pistes :
- Acheter un billet d’avion via Air New Zealand (en haute saison comptez env 1500-1900€ pour adultes), mais partant de Londres et devant prendre l’Eurostar depuis Paris, le bénéfice était minime. Par contre si vous habitez Londres, c’est tout bon!
- Ré-acheter un « petit billet » tour du monde en agence spécialisée. Nous en avions trouvé aux alentours de 1600€. Au tout début, on pensait même stopper quelques jours à Singapour et Los Angeles pour les découvrir un peu, mais en faisant nos estimations, il était plus raisonnable d’y aller directement et de payer plus cher le billet d'avion.

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_motu

Good News ? : La nouvelle compagnie low cost : French Blue. En mai 2018, celle ci viendra concurrencer les deux autres en proposant des formules moins chères et des voyages ou tout est option. A voir.

Important ! L'estat : Depuis la France, comme vous devrez faire une escale sur le sol américain, il vous faudra avoir impérativement le fameux sésame de l’Estat en poche. Simple formalité administrative, ennuyeuse et chronophage, faites cependant attention d’en faire la demande sur le bon site officiel de l’état et pas sur l’un des nombreux sites internet qui vous le vendront le triple du prix normal (j’ai failli me faire avoir comme un bleu). Le site officiel se trouve ici. Le tarif de ce document est de 14$ environ je crois. Ne payez jamais plus ;)

SUR PLACE :
Pas de surprise, il n’y a qu’une compagnie aérienne au fenua: Air Thaiti ! Pour beaucoup de polynésiens, c’est un peu le bus local qui fait des sauts de puce d’île en île (surtout pour les enfants et l’école). Mais évidemment, c’est moins bon marché que le bus, surtout que les distances entre les différents îles et archipels sont à l’échelle européenne…. Cependant, il y a plusieurs possibilités de bénéficier de réductions intéressante grâce à des cartes spéciales :

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_AvionTdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_Pass_avion_destinations

- Le pass multi-îles : Ce pass vous permet de bénéficier de réductions importantes pour vos déplacements entre les îles selon des destinations regroupées. Vous pouvez le commander depuis la France sur leur site internet, mais attention, il ne dure QUE 28 jours. De plus, il existe quelques conditions générales à bien prendre en compte avant de faire votre choix : par ex, vous n’êtes pas obligé de visiter toute les îles du pass choisi mais il est impératif d’en visiter au moins deux. De plus, chaque île ne peux être visité qu’une fois et il n’y a pas de retour sur Tahiti possible entre temps. Mais si vous ne voyagez pas plus d’un mois en Polynésie, c’est le pass à choisir ! Informations disponibles ici.

De notre coté, ayant 3 mois de voyage sur place, il nous était impensable de découvrir les îles au pas de course sur 28 jours seulement. Et c’est là que les filles en arrivant 3 semaines avant moi ont assuré ! C’est en se rendant à l’agence de Tahiti qu’elles ont découverts « les cartes fidélités Air Tahiti ». Il en existe 5, mais 2 seulement nous ont intéressé :

- Le pass famille et le pass marama (pour « Mamylou », notre sénior). Ces pass sont payants à l’achat (3500fpx / environ 30€) mais permettent ensuite de bénéficier de réductions intéressantes sur toute les îles et surtout, sans limitation de temps. Par contre, on ne peux QUE la récupérer sur place, et sans elles, depuis la France on ne peux réserver ses voyages aux mêmes conditions. Alors, c’est une fois qu’on arrive à Tahiti qu’on improvise son parcours final et ses réservations. Risqué pour la période, mais jouable puisque nous avons réussi. Pour vous donner une idée, téléchargez ici le formulaire.

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_carte_famille_AirTahiti2

Infos supplémentaires :
- les pass ne fonctionnent pas avec les enfants de moins de 2 ans, cependant, les bébés peuvent bénéficier de réductions allant jusqu’a 90% du tarif adulte.
- Si un de vos enfants a plus de 12 ans, il devra prendre une carte pour lui.
- Important : Pensez bien à prendre des photos d’identité des parents, un justificatif de domicile de moins de 3 mois, un acte de naissance ou un livret de famille. Sans cela, pas de pass « magique ».
- 10kg max votre valise en soute si vous ne voulez pas payer plus cher. Air Tahiti est assez tatillon sur le poids des bagages. Mais à l’enregistrement, si vous avez de quoi leur présenter une carte de plongeur (type PADI), vous gagnerez 5Kg supplémentaire (pour le matériel de plongée). Et 5kg, c’est toujours bon à prendre afin d’éviter de payer le surplus de bagages qui arrive vite. A vrai dire, même si vous n'avez pas la carte, mis à part à Papeete ou ils sont vraiment regardant sur le poids, vous pouvez dire que vous l'avez sur les petits aéroports des autres îles. Ils ne m'ont jamais demandé de le leur montrer ;)

Bateau :

Il est possible de voyager d’îles en îles en bateaux (cargos/ marchandises) pour bien moins cher qu’en avion, mais il faut avoir du temps, beaucoup de temps, être pugnace ou chanceux (car très peu de places, et priorité aux locaux insulaires) et surtout, être prêt à vivre dans l’inconfort d’un ponton pendant de longues heures. Surement amusant en mode « baroude solitaire », mais en famille, et surtout avec un bébé, c’est irréel d’y songer.

Ceci dit, vous pouvez toujours tenter votre chance à Papeete sur le port maritime de Fare’ ute avec le bateau de fret « Taporo », ou sur les Tuamotu avec le « Dory » par exemple (on le connait un peu celui-ci). Via ce lien, découvrez la fréquence des dessertes maritimes des principaux bateaux parcourant l’archipel.

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_Tikehau_Dory

Le Ferry : ll existe quelques compagnies deservant certaines îles proches (îles du vent et sous le vent):

- La traversé entre Tahaa et Raiatea avec les compagnies TTR (Tahaa Transport Rapide) et Te Haere Maru.

- La traversé entre Tahiti et Moorea avec les compagnies Le Terevau et L’Aremiti. Comptez environ 40 min de traversé.

Les prix sont assez similaires mais il existe de nombreuses offres ou cartes d’abonnement qui font baisser un peu les tarifs. Faites un tour sur leurs sites web ou renseignez vous sur place au guichet (De base, comptez environ 3000xpf pour un AR adulte et 1500xpf pour un AR enfant).

Attention : prenez en compte que pendant les jours fériés et les vacances scolaires, il vaut mieux des fois réserver ses billets en avance si on veux avoir une place à bord.

Sinon, globalement, les seuls bateaux que vous prendrez seront ceux des excursions, pour aller faire vos plongées ou les taxis-boat qui font de petits allers-retours entre les motus et les îles principales (comptez environ 1000-1500 xpf en fonction de vos bagages). Après, si vous avez envie de vous faire plaisir, il y a beaucoup de compagnies de charters sur place qui proposent de magnifiques séjours "all inclusive" avec skipper et tout pour faire le tour des îles, mais cela coute franchement un rein... ;)

©Arnaud C -www.tdm80.com-Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_voilier

Transports en commun & taxis:

Premièrement, oubliez les transports en commun. Mis a part à Tahiti ou Moorea ou quelques bus/ trucks à l'ancienne font le tour des îles (avec horaires et présences très très aléatoires), il n’y en pas. Et pour le taxi, il est a prendre avec parcimonie car pas donné donné.

La voiture :

Louer une voiture sur certaines îles peux vraiment être une bonne idée pour se déplacer en toute liberté. Comme un peu tout sur les îles, la loc' de voitures n’est pas forcément bon marché; cependant, après une « sérieuse enquête » sur place, nous pouvons vous donner deux bonnes adresses !

Sur Tahiti, une nouvelle enseigne très agressive niveau prix est venu depuis peu concurrencer les loueurs habituels. C’est Eco Car. Située juste en face de l’aéroport Faa, cette agence est vraiment cool. A priori, les meilleurs prix de Tahiti et en plus, niveau services, ils sont top car il proposent même de venir vous déposer votre voiture au ferry, au centre ville ou venir vous cherchez si besoin. Ils sont également équipés en siège auto pour enfants de tout âges. Comptez environ 5500fxp la journée… et regardez le site internet, il y a souvent des promos.

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_location_voiture_vanessTdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_location_voiture_tahiti

Sur Moorea, à priori, c’est Albert loc l’agence la moins chère de l’île. Comptez environ 8-10000 fxp pour une journée, mais si comme nous, vous décidez de conserver votre véhicule plus d’une semaine, il y a possibilité de négocier à la baisse le prix journalier (tenez bon, ça vaut le coup). Niveau service, ils sont plutôt cool également puisqu’ils peuvent venir eux aussi vous chercher au ferry ou a votre pension pour louer votre voiture. Quand vous partez de l’ile, une fois la voiture rendue, si besoin, ils vous déposent à nouveau au port ou à votre hôtel.

Nous avions également une voiture sur Huahine, mais elle était fournie avec la loc de la maison. Nous n'avons donc pas étudié les offres sur place. Par contre, si vous avez les moyens, sur certaines îles comme Huahine justement ou Moorea, louer un 4 x 4 peut avoir du sens au vu de l’état des routes ou de certains endroits peu accessibles.

Autres moyens de déplacements

Sur pas mal d’atoll ou petites îles, marcher peux vous permettre de vous déplacer facilement (et vous faire faire un peu de sport). Sinon, les polynésiens sont habitué au stop, alors, n’hésitez pas à lever le pouce et voyager avec eux. Un des véhicules vraiment pratiques et peu couteux, c’est le vélo ! Des fois son utilisation/ location est incluse dans le prix de votre hébergement et sinon comptez environ 1000 fxp pour une journée. Comme d’hab', si vous restez un peu longtemps quelque part, n’hésitez pas à négocier le prix. Et surtout, soyez prêt à découvrir le vélo typique polynésien : C’est a dire ultra-basique avec grand guidon et sans vitesses ni freins…. ;) Attention, avec la mer et les embruns, dans certaines pensions, les vélos ne sont pas toujours en bon état ! Vérifiez toujours correctement l’état du vélo et des pneus avant de partir… On en connait qui ont eu des petits problèmes (crevaisons, chaine qui déraille tout le long du parcours…etc) et qui sont rentré à pieds. jamais top de marcher avec des tout petits longtemps sous le soleil… Et sinon, pour ceux qui auront la chance de pouvoir découvrir l’archipel des Marquises, il parait qu’on peux même s’y déplacer à cheval

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_velo_locationTdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_ballade_a_cheval

LES HEBERGEMENTS

De ses îles, on ne retient souvent que les hébergements hauts de gamme sur pilotis que l’on voit sur des brochures pour jeunes mariés. Il y en a beaucoup, c’est vrai; cependant, il existe d’autres façons de se loger moins onéreuses. Enfin, plus abordables on va dire. Mais bon, sachez le d'avance, l’hébergement en Polynésie n’est pas souvent bon rapport qualité prix au vu des prestations proposées. Après, si on positive un tant soit peu, on ne va pas en Polynésie pour rester enfermer dans sa chambre… ;)

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_huahine

De notre coté, nous avons évidemment éviter les hôtels et plutôt privilégiés d’autres types d’hébergements plus «smooth» niveau prix. Les voici :

- Les locations entre particuliers. Evidemment le site air bnb reste la référence pour loger chez l’habitant avec de bonnes garanties lié à la plateforme. Nous l’avons donc utilisé à plusieurs reprises et sur différentes îles. Ceci dit, si vous restez un peu longtemps sur place, vous pourrez également trouver des locations à la quinzaine ou au mois en passant par de petites agences immobilières locales ou en direct sur des sites comme « petites annonces.pf ».

- Les pensions de familles. C’est une agréable alternative à l’hôtellerie traditionnelle car en plus de payer (normalement) moins cher, vous vivrez sur la propriété et avec une famille polynésienne (avec plus ou moins de proximité). On ne les a évidemment pas toute testé, mais nous avons vraiment passé de bons moments et fait nos plus belles rencontres dans celle où nous étions (locaux ou voyageurs).

- Le camping. Ça peux vous paraitre un peu fou, mais oui, on peux camper sur la plage avec un bébé de 3-4 mois ! Bon, à vrai dire, quand nous avons embarqué notre tente 3 places avec nous, nous ne savions pas vraiment si ça allait le faire et nous nous étions préparer à abandonner et payer plus si cela s’était mal passé, mais vu que nos petites graines de baroudeurs ont encaissé sans sourciller ces conditions de dodo plutôt sommaires, on à réalisé de grosses économies en campant environ 3 semaines sur nos 2 atolls (en gros, 5 fois moins cher qu'un petit bungalow classique). Et franchement, malgré de temporaires petits maux de dos au réveil pour nous, les parents (et une grosse araignée une nuit), quel pied de dormir sur la plage et de prendre tout les jours son petit déjeuner face au lagon.

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_campingTdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_camping_2

D'autres alternatives "plus osées" existent pour voyager encore moins cher en Polynésie, mais, celles-ci demandent une certaine organisation au préalable et souvent, un peu de chance.

- L'échange de domiciles. Un peu à la mode en ce moment, quelques sites existent, mais je ne les plus en tête. De plus, nous n'avons jamais été trop tenté pour l'instant.
- Faire du gardiennage de maison. Ça, c'est quelque chose qu'on testera à coup sûr un jour. Pareil, à priori plusieurs sites existent, mais jetez déjà un coup d’œil sur le site de nomador.com
- Le couchsurfing ! Quelques amis à nous on réussi par ce biais à se faire héberger. Mais souvent seuls ou en couple. En famille, avec des enfants, ça ne sera pas forcément évident.
- Autrement, avoir la chance d'avoir des amis ou des amis d'amis sur place.

Pour ceux qui voudraient connaitre quels sont les hébergements que nous avons choisis sur place pour 3 mois, c'est dans "Notre trip advisor famillial" que ça se passe !

RESTAURATION ET REPAS

Bon, comme vous l’aurez compris en lisant ces premiers paragraphe, comme tout est relativement plus cher en Polynésie, il en va de même pour la nourriture. Pas de surprises !

©Arnaud C -www.tdm80.com-

Nous vous conseillons évidemment d’éviter les restaurants « en dur » bien placés avec un cadre « design ». Par contre, quand on voyage, comme il est bien agréable de découvrir la gastronomie locale, le bon choix en Polynésie, c’est dans manger comme les locaux dans les roulottes. Ces petits restaurants nomades ou installés sommairement proposent une cuisine locale très correcte, bien servie et plus raisonnable niveau prix. L’occasion de déguster un bon poulet fafa ou un poisson cru coco (environ 1000-1200 fxp le plat principal).

©Arnaud C -www.tdm80.com-©Arnaud C -www.tdm80.com-

Et sinon, il n’y a pas de secrets. Ou que l’on soit dans le monde, généralement, c’est quand on se fait à manger soi même que les repas sont les moins onéreux. Ca sera donc de même en Polynésie! Et si comme nous, vous êtes souvent chez l’habitant, en pension de famille ou en camping, vous aurez la possibilité d’utiliser les cuisines mises a disposition. Le top pour faire de sérieuses économies. Privilégiez donc les produits locaux dans la réalisation de vos repas : Poissons (mahi mahi, thon rouge ou blanc, poisson perroquet, etc), les fruits (ananas, mangues, papayes, pamplemousses verts, bananes…mmmmm) et légumes (taro, uru, feuilles de fafa, ufi, etc). Prenez note que les légumes verts étant peu représentés et les polynésiens appréciant grandement féculents et tubercules, vous ne trouverez pas souvent de tomates, carottes ou autre salades vertes sur les étales des supermarchés. Par contre, si vous avez des envies de viandes, pas d’inquiétude, celle-ci venant la plupart du temps de chez les voisins Néo-Zélandais, les prix sont plus que corrects et la qualité également. Par contre, si vous souhaitez gérer au mieux votre budget nourriture sur place, les laitages seront à proscrire de vos repas. Oubliez donc, lait, yaourt et fromage durant votre séjour; c’est ce qu’il y a de plus cher !

©Arnaud C -www.tdm80.com-©Arnaud C -www.tdm80.com-©Arnaud C -www.tdm80.com-

Autre astuce pour les repas maison : n’hésitez pas à pêcher dans les eaux claires des lagons. Un moyen amusant et économique de manger du poisson frais ! On l’a fait plusieurs fois. Cela amuse les enfants et c’est toujours appréciable de se nourrir du fruit de sa pêche.

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_peche

Et si vraiment, vous ne souhaitez pas vous embêter à cuisiner, prenez une demi-pension dans votre pension de famille. La formule vous assurera petit déjeuner et diner, et au pire, vous mangerez un sandwich, des fruits ou une glace le midi.

Attention ! Si comme nous vous tombez amoureux des Tuamotu et que vous décidez d'y rester plusieurs jours, notamment sur Tikehau qui a été notre coup de coeur du voyage, dès votre arrivé, repérez rapidement la "supérette" de l'atoll et faites vous ami avec la patronne. Pourquoi ? Parce que tout simplement il y a peu de produits en rayon et que beaucoup de choses se commandent en avance d'une semaine à l'autre. Et oui, l'atoll étant livré en produits frais qu'une fois par semaine (avec le Dory justement), et vu que la patronne ne veux pas de pertes, si vous n'anticipez pas, vous n'aurez pas le droit aux oeufs et à certains légumes par ex... Et on peux vous assurer que manger des légumes en Polynésie, au bout d'un moment ça manque. Pareil, si vous décidez d'aller comme à la pension Justine, négociez avec Laroche pour qu'il vous achète lors de sa propre commande, salades, concombres et autres à la petite communauté "des chinois cultivateurs" qui vivent en autarcie sur leur motu.... Une bonne salade composée vaux de l'or à Tikehau, on vous assure ! ;)

©Arnaud C -www.tdm80.com-©Arnaud C -www.tdm80.com-

Au fait, c'est à peu près pareil pour le pain ! il y a seulement UN boulanger sur l'atoll (qui fait aussi un peu supérette en plus light) et celui ci ne vous vendra du pain QUE si vous l'avez commandez en amont. Pas de perte ici on vous dis ! (commande possible le jour même avant 12h).

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_le_bloulangerTdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_le_bloulanger_2

Dernier conseil, et pas des moindres, durant votre séjour, essayez au moins une fois de partager le repas dominical des Polynésiens : le four Polynésien (Ahi ma'a) et ainsi découvrir avec eux toutes les spécialités qu'ils cuisent à l'étouffée sous la terre. Un régal !

©Arnaud C -www.tdm80.com-2018/02/Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_four_tahitien2.jpg©Arnaud C -www.tdm80.com-

LES ACTIVITÉS

LES ACTIVITÉS GRATUITES :

Le meilleur conseil qu’on pourra vous donner pour les activités, c’est de vous focaliser sur les activités gratuites ! Effectivement la généreuse nature polynésienne offre déjà beaucoup de choses a découvrir et ce gratuitement : plages, snorkeling à gogo, randonnées diverses et points de vue spectaculaires, découverte de sites culturels/ historiques, fermes perlières (on vous conseille celle de Rangiroa, très didactique), sessions de pêche avec les enfants ou visite de la clinique de Tortue à Moorea… Et surtout, essayez de rencontrer les locaux avec qui vous pourrez surement passer de bons moments. En plus, ils seront les plus à même de partager avec vous les bons spots ou voir raies, requins et autres animaux du fenua sans dépenser un sous....

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_avec_bebe

Et puis, si comme nous, vous y venez en pleine période de Heiva, spectacles, culture et distractions s’offriront à vous un peu partout sur toutes les îles, durant un mois, et ça, c’est vraiment chouette et la plupart du temps, gratuit ou vraiment pas cher…

©Arnaud C -www.tdm80.com-©Arnaud C -www.tdm80.com-©Arnaud C -www.tdm80.com-

J’aurais adoré faire du jet ski, du saut en parachute au dessus des îles ou vivre sur un voilier pendant quelques jours, mais franchement, c’est vraiment trop cher. Nous avons cependant craqué à Huahiné pour une jolie ballade à cheval de deux heures entre plage et cocoteraies. Bien, bien kiffant !

2018/02/Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_requins.jpg


LA PLONGÉE
:

Bon par contre, qui dit Polynésie, dit plongée forcément. Ça serais dommage d’y être sans découvrir la richesse et la beauté de ses fonds marins.

Mais évidemment, la plongée en Polynésie, c’est cher aussi ! Et même si comme moi vous avez votre niveau 1 de plongée, n’imaginez pas bénéficier de tarifs plus avantageux que ceux des baptêmes comme dans bien d’autres pays. Beaucoup de clubs proposent souvent des pass avec des réductions, mais il faut acheter 10 plongées, et même avec leurs pseudo réductions, on arrive très vite à plus de 600€ (70.000fxp). J’adore la plongée et j’aurais aimé en faire 10, mais n’ayant pas ce budget lors de notre voyage, je n’en ai fait que 4 : deux sur Rangiroa et deux sur Tikehau (lieux hautement recommandés. Oubliez Tahiti d’ailleurs), le pied !

©Arnaud C -www.tdm80.com-

Globalement, on vous demandera environ 8000 fxp (67€) pour une plongée, en vous proposant hypothétiquement un petit prix si vous en faits deux… mais rien de dingue…. Alors, comme il y a souvent une bonne concurrence sur les îles, n’hésitez pas à en profiter et négocier avec les responsables de club pour avoir un meilleur prix. Pas tout le temps évident, car ils sont durs en affaire, mais des fois ça marche. Par exemple, j’ai réussi à payer mes plongées 6500 fxp au lieu des 8000 demandés; Toujours bon à prendre une réduction de 20€… ;)

A NE PAS LOUPER : Observer les baleines à bosse en famille et même nager à leurs cotés fut un moment inoubliable pour nous. Alors, même si ce n'est pas forcément donné, mettez un peu de sous de coté, cela le vaux amplement ! Entre Tahiti et Moorea, il existe une dizaine d'agences agrées qui proposent des sorties en respectant ces beaux mammifères marins. Les prix sont souvent aux alentours de 7500-8000 fxp pour un adulte et environ 30 à 40% moins cher pour les enfants. Mais franchement, pour le coup, on vous conseille pour une fois de payer plus cher en passant par "Polynesian Dream Boat ". C'est avec eux que nous sommes sortis, suite à plusieurs recommandations de locaux, et on ne l'a pas du tout regretté. On espère faire un article spécialement sur cette expérience prochainement, mais en résumé, avec eux, vous sortirez avec de véritables gars passionnés et respectueux des animaux, et contrairement aux autres agences qui font 2 rotations par jour un peu en speed (une le midi, une l'après midi), vous prendrez votre temps sur une journée quasi complète en apprenant plein de choses a leurs cotés (comptez 10.000 fxp adultes / 6500 enfants / Gratuit pour bébé Max).

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_nager_avec_les_baleines2Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_Polynesian_dream_boat_team

Et le Surf alors ? Si vous vous trouvez comme nous non loin de Tahiti durant la très célèbre compétition de surf du « Billabong Pro Tahiti », ça serait dommage de ne pas profitez de l’occasion pour aller découvrir l’une des plus célèbres vague du monde et voir ce sport de dingue d'un peu plus près. On vous conseille de louer une voiture pour la journée et de partir tôt de Tahiti le matin afin de bien profiter de votre journée. En effet, il vous faudra une bonne heure et demi pour rejoindre Teahupoo dans le sud de l’île (attention, stationnement galère las bas). Sur place si vous voulez approcher la zone de compétition et la fameuse vague, il vous faudra impérativement prendre place à bord des nombreuses embarcations du coin faisant des navettes pour environ 2500 fxp/ pers. Mais franchement, ça vaut le coup, même si on est pas forcément passionné de surf…

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_Teahupoo_surf_22018/02/Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_Teahupoo_surf.jpg

BANQUE, ARGENT ET PAPERASSE

Important ! Les banques et le cash. En effet, cela peux vite virer à la grosse prise de tête une fois sur place si on a pas anticipé un peu ce point. Les banques et les distributeurs sont assez facilement trouvables sur les grosses îles comme Tahiti ou Moorea par exemple, mais sur plein de petites îles, ils n’existent pas et on peut se retrouver vite à cours d’argent. C’est ce qui nous est d’ailleurs arrivé à Tikehau. Pas de distributeurs, et au bout d’une semaine, nous n’avions plus rien (bon, ok, nous avions juste prévu d’y passer 5 jours, pour y rester finalement 14). Heureusement, « La Roche », le sympathique propriétaire de la pension de famille « Chez Justine » nous a dépanné. Nous l’avons payé par carte et il nous a donné de l’espèce. Mais attention, tout les propriétaires ne seront peut être pas aussi arrangeant. Alors voici nos conseils :

Même en ayant demandé à nos banques d’augmenter notre plafond de retrait avant notre départ, allez savoir pourquoi, sur place, il nous était impossible de retirer plus de 34.000 fxp (soit environ 285€) par semaine. Bien peu quand on sait que beaucoup de pensions ou activités se payent en cash. Donc, si possible ayez 1 carte bleue minimum chacun voir deux. Une vrai galère le retrait la bas !
Le taux de change est fixe, alors, même si c’est un peu énervant de payer une commission à un bureau de change à Papeete, n’hésitez pas à prendre par ex 1000€ chacun en cash et de le changer à votre arrivé (environ 5-6€ de com’ pour cette somme). Et surtout, prévoyez un max de liquidité quand vous vous envolerez vers de petites îles ou atoll paradisiaques… Il y a peu ou pas de banque, donc, forcément, encore moins de distributeurs.

Le taux de change est fixe en Polynésie. Pour vous donner une idée : 1000 xpf = 8,34€.
Si besoin d'un convertisseur, cliquez ici.

Niveau papier, même si la Polynésie c’est la France, comme vous serez obligé de faire une escale aux States, il vous faudra impérativement un passeport bio-métrique en cours de validité. Ne l'oubliez pas hein.

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_souvenirs2

SANTE ET MATOS ENFANTS

Globalement, il n’y a pas de dangers ou maladies graves en Polynésie; c’est d’ailleurs pour cela que nous avons choisis d’y aller avec bébé Max, 3 mois. Mais tout de même, les moustiques « plutôt carnassiers » peuvent être porteurs du chikungunya et de la dingue. Évidemment, pensez à acheter sur place répulsifs et crèmes adaptées a vos petits (il en existe des bio). Très souvent dans vos bungalows, des moustiquaires seront fournies, mais sous le tente, il faudra chasser à la main avant de dormir ! Les « must have enfants » pour une destination ensoleillée comme celle-ci : les chapeaux, les tenues de bain anti-UV, crèmes solaires, mais aussi les petites sandales en plastiques (les « méduses » d’antan) qui éviteront aux petits de se faire mal en marchant dans l’eau : cailloux, oursins des fois et surtout le discret mais très dangereux « poisson pierre. » qui peux squatter souvent non loin du bord (on en a jamais vu, mais j'ai un peu paranoïé).

©Arnaud C -www.tdm80.com-©Arnaud C -www.tdm80.com-©Arnaud C -www.tdm80.com-

Comme en tour du monde, nous avons pris porte-bébé et poussette. Mais à vrai dire, la poussette nous a surtout servie à Tahiti et quand nous sommes restés quasi un mois sur Moorea. Mais elle n'est pas indispensable alors et porte bébé et pareo si. Niveau couches, petits pots, lingettes et autre, on trouve de tout un peu partout. Par contre, on a pas souvent le choix des marques....

Camping tips : si comme nous, vous décidez d’aller un peu camper sur les belles plages de Polynésie, surtout, n’oubliez pas d’emporter un matelas gonflable en guise de tapis de sol. En effet, sur certains atoll comme Rangiroa, vous planterez votre tente sur une « soupe de corail » bien peu confortable pour le dos. On a rencontré de jeunes aventuriers qui même à leur age en ont soufferts...

©Arnaud C -www.tdm80.com-

Trucs et astuces en vrac

- Il existe des groupes Facebook d'échanges, de vente et d'entraide assez actifs en Polynésie. Vous inscrire à certains peuvent vous être utile pour un logement, pour avoir des infos, ou pour la vente ou l'achat de materiel par ex. Parmi eux (tapez dans la barre de recherche FB) : Allo qui sait quoi // Expatriés Bons Plans Polynesie // Coloc'athlon // Expatriés Polynésie "Bons plans" //

- En Polynésie, on ne boit pas souvent l’eau du robinet. Donc forcément, il y a aussi un budget eau minérale à prévoir dans votre voyage. Mais sur beaucoup d’îles ou atoll, les habitants ont des cuves d’eau et boivent l’eau de pluie. On l’a essayé à Maupiti, Tahiti et surtout Tikehau (pendant 14 jours) et franchement aucun soucis à boire comme les locaux (évidemment bébé max, avait sa cuvée d’eau minérale à si besoin). Une économie non négligeable.

- Si comme nous, votre bébé à plus de 4 mois en Polynésie, profitez des bons fruits frais du fenua et de certains plats goûtus pour commencer sa diversification alimentaire...

©Arnaud C -www.tdm80.com-©Arnaud C -www.tdm80.com-

- La carte SIM téléphone local : Peu onéreuse, elle vous sera extrêmement utile pour des informations ou des réservations une fois arrivé sur place. Il existe deux acteurs dans ce secteur : l’historique Vini et le petit nouveau Vodaphone. Comme des amis locaux nous ont dit que la couverture de Vini était la meilleure, c’est celle ci que nous avons choisi. Il est possible de prendre des cartes avec de la data (internet), mais franchement, le prix du kilo octet est bien trop cher ! Oubliez donc un peu internet dans les îles.

- Si vous n’avez pas de forfait « data » avec votre smartphone mais que vous souhaitez quand même utiliser votre « gps » sur place, téléchargez l’indispensable appli « Maps me » ainsi que la carte de l’île ou vous serez. Vous pourrez ainsi naviguer hors connexion.

- Achat de souvenirs : Paréos, huile de monoi, savons…. Pour vos achats de souvenirs, vous en trouverez un peu partout sur les îles, mais plus celles ci sont luxueuses (Bora-Bora), touristiques ou éloignées, plus vous paierez cher vos souvenirs. Le mieux étant de faire ses achats à Tahiti au marché de Papeete par exemple et en ville. Et sinon, sachez également que pour certains produits comme les savons ou les huiles, vous en trouverez à des prix défiants toute concurrence dans certains super marchés du type Super U.

- Ne faites pas comme moi. Ne vous baignez pas dans le lagon avec votre smartphone dans la poche de votre maillot de bain. Si cela arrive, éteignez le immédiatement, séchez le et attendez au moins 72 heures avant de le rallumer (chose que je n'ai pas faite, donc tel mort).

- Vous pourrez laver votre linge dans de nombreuses pensions de famille sur les petites îles. Cependant, les machines à laver polynésienne demandent de bons bras.... On en dit pas plus, ça sera la surprise...

- Vous souhaitez déjà avoir une idée des cartes des îles et archipels et avoir un peu de doc touristique sous la main avant votre départ ? Téléchargez ici, le petit guide gratuit de Polynésie. C’est évidemment un doc plein de pubs, mais cela peux toujours être utile… ;)

Tdm80_Tahiti_et_ses_Iles_en_famille_motu_rangiroa.jpg

Quelques mots du fenua...

Parce que pour nous, il est important de toujours connaitre quelques mots du pays qu'on visite, voici pour nous les plus utiles :

- ia orana : Bonjour
- nana : Au revoir
- maeva : bienvenue
- Mauruuru : Merci
- Manuia : à ta santé (utile à l’apero)
- Vahiné : femme
- tané : homme
- hoa : ami
- motu : ilot de sable
- fenua : pays, île.
- va’a : pirogue
- poti : bateau
- fare : maison
- pupu : coquillage
- Ma’a : repas
- Tabu : Interdit
- iti : petit
- nui : grand
- Vini: c’est ainsi que les polynésiens appellent leurs téléphones. C’est un « vini ». Cela vient du fait que depuis toujours il n’y eu qu’une société de réseau téléphonique et elle portait ce nom.
- Popa : se dit d’un métropolitain ou d’un européen.
- fiu : veux dire plein de choses différentes en fonction du contexte. Mais on l’utilise surtout pour dire qu’on est fatigué, pas motivé ou énervé…

C'est fini... On essayé de faire un article le plus complet possible et on espère qu'il vous servira. N'hésitez pas à mettre en commentaire vos bons plans a vous si vous êtes déjà allé sur Tahiti et ses îles en famille. Nana !

-Arnaud-

 
 

Pour en savoir plus sur notre voyage en famille et notre parcours de 3 mois en Polynésie, lisez notre article ici !

La_Polynesie_en_famille_Tikehau_portrait
Vous avez aimé? Vous pouvez partager
Commentez via facebook
Et vous, qu'en pensez vous?

Laisser un commentaire