Notre super séjour au ski en famille à Orcières Merlette !

Une station « family-friendly » vraiment cool…

Plutôt « baroude », pays chauds ou océans, nous n’avons que très peu fait de voyages en famille à la montagne en hiver Vanessa et moi. Cependant, les rares fois ou Loulou à fait du ski, elle a adoré ! Alors, comme nous sommes de gentils parents, nous avons voulu lui faire plaisir cette année !

Tdm80_notre-super-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_cover_inside

Dans cet article, on vous emmène avec nous dans les Hautes Alpes à la découverte d’une chouette station de ski familiale située non loin de Gap et attenante au magnifique parc national des écrins. Une station vraiment bien pensée au niveau des services et activités qu’elle offre, de la diversité des pistes qu’elle propose, mais aussi par la beauté des paysages qui l’entoure. Bienvenue à Orcières Merlette 1850 ! Pour un premier voyage en famille à 4 au sports d’hiver, cette station fut une belle découverte pour nous.
En plus, j’ai fait du ski pour la première fois ! Yalaaaa

Tdm80_notre-super-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_Carte_station

Petit préambule : voici dans les grandes lignes le programme de la semaine. Coté pratique, il y a une crèche qui peux accueillir bébé Max et Loulou ira 2 après-midi "à l’école" pour rattraper ses cours. Coté kifs, nous avons plein d’envies ! Ski, et cours de ski évidemment pour tout le monde, mais aussi : balade en chiens de traineaux, parapente, motoneige, test d’une des plus grande tyrolienne d’Europe, randonnée d’une demi journée en raquette avec une guide qui semble top, piscine, patinoire, parc à jeux avec des bouées bien fun, karting sur glace, découverte d'un spa qui s'occupe des bébés, bons restaurants et visite d’une ferme pédagogique…. Ça fait envie non ?

Notre choix : partir hors période de vacances scolaires !

Après notre beau et long voyage en Polynésie de cet été, les finances n’étant pas au beau fixe, nous avons opté pour un voyage hors vacances scolaires aux prémices du printemps. Un véritable bon choix qu’on vous recommande si vous pouvez gérer une courte absence de votre/ vos enfants à l’école. Pourquoi me direz vous ?
Pour 2 choses principalement : une belle économie sur le cout global du voyage et une station bien moins remplie qu’en haute saison. Et pas d'inquiétude pour l'école, la station propose aux parents "malins et économes" un service vraiment intelligent : le "cartable à la neige". Celui-ci offre la possibilité à votre enfant de faire du ski le matin, et d'aller à l'école l'après midi pour continuer son programme scolaire. On vous expliquera par la suite, mais nous avons vraiment trouvé cela pertinent ! En tout cas, même en fin de saison, à Orcières Merlette, ça bouge encore bien et il y a souvent de la neige en altitude. Nous sommes donc partis une semaine du 23 au 31 Mars en plein durant « les Spring Days » de la station : une semaine d’animations, de jeux et de concerts pour célébrer la fin de la haute saison et l’arrivée du Printemps.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_bebe_volant

Aller, suivez le guide, on va vous faire un petit résumé jours par jours de ce séjour bien cool au ski en famille à Orcières Merlette, le tout, agrémenté des certaines "stories instagram" que nous avons partagé durant ce voyage. Si vous ne savez pas encore dans quelle station aller l'année prochaine aux sports d'hiver, on pense réellement que celle ci comblera les attentes de toute votre tribu !

SAMEDI : Voyage, logistique et installation

Le véritable bon choix pour venir à Orcières Merlette depuis la capitale, c’est le train ! (Exit l'avion ou la voiture). En effet, après 6 heures passées confortablement sur les rails et 40 minutes de bus régional, nous sommes arrivés en début d’après midi à la station sous un soleil éclatant. L’objectif principal de cette fin d’après midi est simple: nous installer et organiser notre séjour au plus vite afin d’en profiter un max dès le lendemain matin. Alors, dès notre arrivée, nous sommes allé découvrir notre résidence et y poser nos affaires.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_Train_tgv
Pour son 1er long voyage en TGV, Max à apprécié avoir un beau siège rien que pour lui.

Très bon choix, la résidence Rochebrune de Labelle Montagne! En effet, celle-ci est placée au pied des pistes, le personnel est accueillant et franchement, notre appartement de 27m2 est spacieux, propre, bien équipé et on adore la vue depuis notre terrasse…
Ceci dit, pas le temps de se poser encore! Direction l’office du tourisme afin de retirer nos forfaits de remontées mécaniques et obtenir plans et informations sur la station. Ensuite, nous passons chez Fabrice du magasin Moutain pass afin de louer tout le matériel de ski nécessaire a nos futurs aventures sur les pistes, nous allons faire les courses dans une des superettes de la station avant de revenir chargés comme des mules a notre résidence afin de confirmer nos leçons de ski du lendemain.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_residence_rochebrune

Et oui, car des leçon de ski dans la famille, on a besoin ! Pour Vanessa qui sait déja en faire, l’idée est de devenir encore meilleure. Loulou qui est déja niveau flocon, veux aussi progresser mais moi, qui ne suis « rien du tout », comprenez par la : « je ne sais pas faire de ski et je flippe », c’est réellement impératif ;) Après un bon repas, c’est assez tôt que nous allons nous coucher.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_residence_rochebrune_interieurTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_residence_rochebrune_interieur2Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_residence_rochebrune_interieur3

DIMANCHE : Ski, gastronomie, ballade, centre aquatique et anniversaire

Après une nuit trop courte et un peu agitée (merci bébé Max), notre team parentale commence cette journée "sur les chapeaux de roues. En effet, les filles ont rendez vous à l'ESF à 09h00 pour leurs cours de ski collectifs, et moi à 09h30 avec l'ESI pour mon cours particulier (il faut bien cela vu mon niveau). Mais avant tout, il faut préparer notre petit bonhomme pour aller le déposer à la crèche. Commençant plus tard, c’est moi qui y vais. Avant de partir, je demande aux filles de « prier pour moi » car franchement, je n’en mène pas large… Me croyez vous si je vous dis qu’elles sont hilares de mon manque de confiance en moi les coquines?

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_selfie_famille

Une fois Max déposé à la maison de le petite enfance, c’est Cathy, monitrice expérimentée de l’ESI qui m’accueille. C’est parti pour 1h30 d’apprentissage sur les pistes vertes pour enfants… Tire-fesse, chasse neige et découverte de la glisse au programme pour moi en cette matinée. Mais finalement, à la fin de la leçon, je suis heureux de voir que ce n’est pas si dure que cela, et qu’avec le peu d’entrainement effectué, je trouve cela plaisant et je tiens même debout. Les filles me rejoignent et Loulou tient absolument à effectuer quelques descentes à mes cotés…C’est une première « père-fille », et c’est une grande satisfaction pour moi. D’autant plus heureux, qu’aujourd’hui est une journée un peu spéciale, car c’est mon anniversaire. Ce n’est pas forcément que j’apprécie le célébrer mais être au ski avec mes amours pour la 1ère fois lui donne une saveur toute particulière. D’ailleurs, en parlant de saveur, c’est au restaurant « La Pastourelle » que nous sommes allés déguster quelques spécialités locales afin de reprendre des forces. Bébé max a d’ailleurs dégusté sa première tartiflette et son premier camembert rôti. Un peu circonspect au début, il semble avoir aimé.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_StationTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_ballade_poussette

On a tellement bien mangé et pris notre temps à table qu’on a oublié qu’on voulait voir ensuite la 1ère descente « Color-ski » de la station. Comme on vous disait en intro, Orcières avec ses « les Spring Days » met le paquet pour mettre l’ambiance durant cette semaine; et au programme ce dimanche, la déclinaison sur ski de la fameuse "Color-run" et surtout un concert en fin de journée avec un DJ connu : DJ Synapson (bon, perso, on connaissait pas, mais les plus "djeun’s" oui).

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_Color_ski_Gilles_BaronTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_color_ski4_Gilles_BaroonTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_Color_ski_Gilles_Baron3

Après quelques minutes de marche bien agréable pour digérer, nous sommes donc arrivés sur le front de neige juste après que les derniers skieurs ai lancé en l'air leurs pigments colorés en criant et chantant (#PasDoués). Après s’être trémoussé quelques instants sur la piste avec eux, nous avions promis à Loulou d'aller au centre aquatique de la station. Hé oui, notre fille est une grande fan de piscine devant l’éternel. Arrivés une bonne heure et demi avant sa fermeture, nous découvrons une piscine moderne, bien équipée (deux bassins et des toboggans) et surtout, quel plaisir d’être au chaud dans une bulle entouré par les beaux paysages enneigés de la station. Barbotage pour bébé Max, quelques longueurs pour les parents et descentes en toboggans avec notre Loulou et il était déja temps de partir. Une façon bien agréable de terminer cette première journée de ski. Malgré ce bon moment de détente et de partage avec les petits, la fatigue nous envahissant, nous avons abandonné l’idée d’aller sur les pistes boire l’apéro en écoutant un peu le DJ.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_PiscineTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_Color_ski_Gilles_Baron2

Retour au chaud dans notre appartement, champagne sur la terrasse et petit repas d’anniversaire intimiste en famille pour clôturer ce dimanche. Quoi de mieux finalement ? Et puis demain, il faut être raisonnables, c’est reparti pour les cours de ski.

Story Instagram du dimanche

LUNDI : Cours de ski, petites descentes en famille, "école" pour Loulou et tyrolienne pour nous… (enfin presque)

Même organisation qu’hier pour ce matin! Bébé Max part à la crèche et le reste de l’équipe va suivre ses cours de ski. Pour le coup, Vanessa est ravie et bien motivée car son groupe ESF à plutôt bon niveau, elle se sent progresser et les paysages ou se déroulent les leçons sont splendides. Cathy, ma monitrice ESI est toujours aussi sympa et patiente et décide même de me faire monter plus haut pour me faire évoluer un peu plus vite. Outre le fait que je me sentes de plus en plus à l’aise, j’ai le plaisir de rejoindre Loulou sur sa piste bleue et de la voir évoluer avec ses petits camarades.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_cours_de_ski2018/05/Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_125.jpg

Suite à ces cours, nous nous retrouvons tous les trois et décidons, entre deux pas de danse « singeant » les Bronzés font du ski, d’effectuer quelques petites descentes ensemble avant le déjeuner. Ah, je ne vous ai pas dit, mais pour le fun, Cathy de l'ESI m'a offert à mon départ un récompense plutôt drôle : ma médaille de souriceau de bronze. Comprenez par la que j'ai le niveau d'un valeureux bambin... Ce qui évidemment à bien faire rire notre Loulou quand je lui ai montré...
Un repas pris sur le pouce et il est déjà l’heure d’amener notre Loulou dans sa nouvelle école.

NB : Avant de partir pour ce séjour, afin de faire les choses au mieux, nous avons demandé à la maîtresse de CE1 de Loulou de nous donner globalement le programme et les exercices qui seraient étudiés durant notre absence. Très gentiment, celle ci ayant accepté, nous étions parés pour ne pas faire prendre de retard à notre fille et ainsi optimiser les 2 journées de cartable à la neige que nous lui avions prévu.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_cartable_a_la_neige_classeTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_cartable_a_la_neige_vue_fenetreTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_cartable_a_la_neige_Loulou

Arrivés à la maison de le petite enfance, nous découvrons une belle et grande salle de classe dont les fenêtres donnent sur les paysages apaisants et magnifiques des montages environnantes. Ça donnerait presque envie de retourner à l’école. Étant un peu en avance, nous décidons d’aller voir au niveau inférieur si notre bébé Max se porte bien. Celui-ci, grand sourire aux lèvres semble bien s’amuser avec les jouets mis a disposition dans le décor coloré et chaleureux des tout petits. 14h, c’est l’heure des cours !

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_cartable_a_la_neige_crecheTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_creche_MaxTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_creche2

Après quelques câlins, nous remontons en classe et rencontrons Vivianne, la charmante et très sympathique maîtresse de Loulou. Nous passons un bon moment à échanger avec elle sur les chemins de vie qui l’ont conduit à venir ici, arrêtant de ce fait son parcours de prof de fac. Mais évidemment, le temps passe, passe et on n’oublie presque que nous avons rendez vous cette après midi à plus de 2600 mètres d’altitude afin de tester une des plus grandes tyroliennes d’Europe ! Go, go go, il nous faut maintenant remonter au plus vite chercher notre matériel de ski afin de rejoindre le « Roll-Air-Cable ».

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_loulou_ski

#FAIL: Tout équipé, nous arrivons au somment sous un soleil éclatant. Une fois devant la « cabane » accueillant les touristes, nous découvrons le long câble de 1850 mètres qui relie les deux sommets : I.M.P.R.E.S.S.I.O.N.N.A.N.T ! Nous avons hâte de tester, cependant, il manque un élément essentiel à la découverte de cette activité : le responsable de la tyrolienne ne semble pas là. Après vérification auprès du poste de secouristes voisin, il semblerait bien qu’il soit parti pour une raison inconnue. Cela nous apprendra à avoir trop trainé et surtout ne pas avoir confirmé le matin notre venu définitive à son spot. Pas grave se dit-on, nous le ferons demain. Par contre, une nouvelle « aventure » se présente à nous… Enfin, plutôt à moi (papa). En effet, comme nous avons pris notre temps la haut, les remontées mécaniques sont fermées, et maintenant, c’est avec mes 3 heures de leçons de ski (et mon niveau de « souriceau de bronze) que nous allons redescendre les pistes de multiples couleurs (dont du rouge forcément).

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_SkieursTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_panorama

Bien sûr, vous vous doutez qu’avec mon gros niveau en ski, je suis ultra optimiste sur mes chances d’arriver en bas en un seul morceau. Nous commençons la descente, fébrilement pour moi, mais motivés ensemble, jusqu ‘a ce que les secouristes ayant finis leur journée nous croisent et parlent avec nous. Eux pour le coup, ne sont pas du tout confiant sur la réalisation de cette descente et m’invite avec insistance à prendre la motoneige d’un de leur collègue afin de revenir à un niveau inférieur ou je pourrais reprendre un télésiège…. Vanessa continuera sa descente seule et c’est ainsi que j’ai eu le plaisir de faire un tour de motoneige a pleine vitesse avec un des secouristes de la station. Arrivé au télésiège, je me suis sentis un peu seul au monde en fait…(Jean Claude Dusse, ca vous parle? C'est dans la story ci dessous).

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_luge_enfantTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_Bebe_maxTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_luge_famille

Enfin, après cette petite mésaventure, nous nous sommes bien retrouvé en bas et sommes allés chercher notre progéniture à la maison de la petite enfance. Sur le chemin du retour,nous croisons une famille entrain de jouer au pied de la résidence.La conversation s'engage entre les enfants, et nous en profitons pour faire une pause récréative tous ensemble. Suite à cela, petit repas tous les quatre et eu dodo ! Je ne sais pas pour vous, si vous êtes habitués aux vacances au ski, c'est vraiment chouette, mais qu’est ce que c’est fatiguant ;)

Story Instagram du lundi

MARDI : Winter Parc, tyrolienne et soirée au restaurant

Moins de speed ce matin. En effet, point de cours de ski car aujourd’hui nous avons prévu une journée pleine d’activités dont une session de vole en parapente. Cependant, comme la météo dans l’après midi s’annonce moins bonne que prévue, nous décidons de retourner tester la fameuse tyrolienne.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_bebe_Max_hola

Après avoir légèrement « flemmardé » au lit (et oui, les nuits sont encore un peu chaotiques avec notre bébé), un bon petit déjeuner dans le ventre et après avoir déposé Max à la crèche, nous décidons d’aller tester un parc « unique en sont genre » qui nous a l’air bien fun : Le Winter parc !
Perché à 2280 mètres sur la plateau de Roche rousse, ce parc est l’endroit insolite de la station ou toute la famille va s’amuser. Arrivés sur le Parc, après que Brice le moniteur nous ai fournis les casques et nous ai expliqué les consignes de sécurité, direction les étranges petites remontées mécaniques spécialement faites pour les bouées. Tranquillement tractés jusqu’en haut, à votre arrivée, il ne vous reste plus qu’a choisir sur quelle pistes vous souhaitez glisser !

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_winter_parcTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_winter_parc2

Et il y en a 3 au choix :
- « L’avalanche », la piste accessible dès 4 ans ou la vitesse max de glisse se situe autour des 15km/h
- « L’Everest », la piste accessible dès 8 ans ou la vitesse max de glisse se situe autour des 30km/h
- « L’Himalaya », la piste accessible dès 11 ans ou la vitesse max de glisse se situe autour des 40-50km/h
Franchement, on s’est réellement éclatés à descendre les différentes pistes sur ces énormes bouées colorés ! Seuls, à trois ou en « chenille », loulou a adoré et ne voulait plus partir ! On a même eu le droit à un petit « caprice » de mademoiselle tellement elle souhaitait en faire encore et encore. Suite à cette expérience fort récréative, l’heure du déjeuner était arrivée. Une fois celui-ci partagé dans notre appartement, direction le « cartable à la neige » pour Loulou et direction les cimes pour nous. Hors de question de louper une fois de plus notre rendez vous !

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_Winter_parc3

Pas de chance, sur le chemin, le ciel s’obscurcit et la neige commence à tomber. Arrivés en haut, sur le spot du « Roller-cable », on ne distingue plus au loin l’autre sommet. A ce moment la, on se dit que la descente d’une minute vingt à plus de 100km/h va être épique. Nous laissons Corinne, une des miss de l’office de tourisme avec qui nous avons sympathisé se lancer la première. Ensuite, vient notre tour d’enfiler l’espèce de baudrier allongé dans lequel nous pourrons mettre nos sacs et nos skis.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_2650mTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_tyrolienne

Une fois pendus sur le câble, le décompte effectué, la descente est bel et bien impressionnante au niveau des sensations. Le vent et la neige fouettent nos visages et nous « volons » littéralement à toute vitesse entre les 2 sommets sans y voir grand chose hélas; mais l’expérience est vraiment super sympa et doit être encore plus terrible avec une meilleure visibilité du paysage et du vide.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_roll-air-cable4

Arrivés sur l’autre versant, c’est le reste de l’équipe qui nous accueil avec le sourire mais qui nous annonce également que pour redescendre, il va falloir une fois de plus emprunter une partie de piste rouge. Je ne suis même pas étonné et valeureusement j’accepte le défi. Malgré la neige, la visibilité quasi nulle, et ma vitesse réduite, nous nous rapprochons du prochain télésiège qui nous permettra de redescendre en bas sans encombre.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_roll-air-cableTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_roll-air-cable2

Mais bon, il ne faut pas rêver, avec mon piètre niveau et ces conditions météorologique peu clémente, c’est après deux chutes consécutives que je décide de déchausser et rejoindre les filles à pieds. J’aurais essayé au moins. Maintenant, il est l’heure d’aller récupérer nos 2 asticots à la maison petite enfance. Une fois là-bas, VIviane, la maîtresse de Loulou nous montre le travail effectué durant ces deux après midi : quasiment tout le programme et les devoirs de l’école ont été suivi. Il nous reste un peu de lecture et une poésie à apprendre; easy, on s’y collera jeudi soir.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_cartable_a_la_neige_maitresse

Mais pour le moment, l’appel du « bidon » est le plus fort et ce soir, on a décidé de se faire plaisir une seconde fois au restaurant. Direction le « Cro-Magnon » sur les hauteurs d’Orcières. Un restaurant de spécialités montagnardes ou la décoration est plus que chaleureuse. C’est au coins du feu de cheminée que nous nous installons et entamons une partie de Uno endiablée en attendant nos plats. Une fois notre raclette à l’abondance, nos ravioles au plat morilles et nos oreilles d’âne terminées (plat typiquement local), c’est repus et heureux que nous sommes allés nous coucher. Demain, encore une fois, une journée riche en émotions nous attend.

Story Instagram du mardi

MERCREDI : Parapente, ski, baby snow, et dameuse

Une fois de plus bébé Max est déposé à la crêche. Bon, ok, vous allez nous dire que ce pauvre Max ne passe finalement que peu de temps à nos cotés. et vous n’aurez pas tord; nous aussi il nous a manqué bien des fois, mais hélas, à son âge, il est peu recommandé de le faire monter en altitude a cause de ses petits tympans fragiles et surtout, pour beaucoup d’activités, il ne peux hélas se joindre à nous (sécurité, assurances, etc). Surtout que ce matin, la météo étant clémente, on va s’envoyer en l’air avec Vanessa ! En tout bien tout honneur, on vous rassure, puisque nous avons rendez vous avec Jean Michel de « Chaussée Glissante » pour voler en parapente au dessus d’Orcières. Déjà testé pour moi, c’est surtout Vanessa qui est excitée comme une puce !

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_parapenteTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_parapente2
Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_parapente3Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_parapente5Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_parapente4

Arrivés à 2650 mètres, on retrouve notre instructeur et son gros sac à dos puis nous nous dirigeons sur le spot d’envol des parapentes. Jean Michel est vraiment cool et avec ses milliers de sauts derrière lui, on sait qu’on va voler avec un pro ! Vanessa s’équipe, ils s’alignent en fonction du vent, et après une courte descente en ski sur la pente, ils s’envolent paisiblement face aux splendides paysages des hautes Alpes.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_parapente6

En attendant leur retour, seul sous le soleil et surplombant ce décor majestueux je m’occupe en faisant quelques images du panorama. A leur retour, c’est moi qui doit me préparer.

2018/05/Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_041.jpgTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_paysage2

Evidemment, pas de chance, le vent tourne et a deux reprises nous devons réajuster les voiles et changer d’air de décollage. Enfin, surtout pas de chance pour notre pilote car pour nous envoler correctement, la descente en ski est un poil plus périlleuse qu’avec Vanessa, et en toute franchise, j’ai un peu perdu l’équilibre au décollage. Heureusement, point d’accident et nous nous envolons sans problèmes au dessus de la station; quel pied ! En haut, la station semble toute petite, et surplombant l’immense vallée, nous aussi nous nous sentons minuscules. C’est vraiment agréable d’avoir se point de vue exceptionnel sur les montagnes et de voler tel un oiseau bercé par le vent. Amateur de sensations fortes, je demande à Jean Michel si il peux nous faire réaliser quelques acrobaties aériennes au dessus des cîmes. « Pas de problèmes » me dit il, et en tirant sur ses commandes, celui-ci commence à nous faire tournoyer et met carrément le parapente à l’horizontal pendant plusieurs secondes. Excellent, je suis fan et le remercie chaleureusement à notre atterrissage.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_parapente_selfie

Nous redescendons ensemble la petite portion de piste bleue afin de rejoindre Vanessa et surtout aller chercher notre progéniture. A ce moment la, nous ne savons pas encore que nous repasserons un bon moment aux cotés de Jean Michel.
C’est l’heure du déjeuner et nous nous installons en terrasse avec notre tribu. Bières, crêpes et glaces au menu, nous savourons ensemble ce petit moment. Mais nous sommes tout de même impatients et bien curieux de voir comment bébé Max va appréhender « sa séance de ski ».
Une fois Eric l’instructeur de l’ESF retrouvé sur les pistes, nous installons notre petit d’hom’ sur son « baby-snow » (une sorte de mini planche de snow avec un petit siège et des poignées).

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_baby_snowTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_baby_snowTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_baby_snow

Et c’est parti pour un ride de folie ;) Eric commence la première descente; bébé Max regarde a droite, à gauche et se laisse porter par les mouvements. Deuxième descente, il ne dit toujours rien, il semble plutôt bien quoiqu’ un peu stoïque. Mais c’est sur la dernière descente que nous nous tapons tous un énorme fou-rire à leur arrivée: en effet, Max bercé par la glisse s’est tout bonnement endormi sur son mini snow; trop mignon ! Et au dire d’Eric l’instructeur, c’est la première fois qu’il voit cela…

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_baby_snow4Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_baby_snow5Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_baby_snow6

C’est bien amusés que nous décidons de rejoindre « Orcy » la mascotte de la station qui a organisé sur le front de neige une petite fête-gouter pour les familles et leurs enfants. Une fois Max reposé et Loulou rassasié d’un bon chocolat chaud et de quelques gâteaux, nous voyons au loin d’imposantes machines et leurs grosses chenilles se stationner à une centaine de mètres de nous. C’est l’heure : nous allons avoir le privilège de nous balader en famille avec l’équipe technique de la station dans leurs énormes dameuses.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_dameuseTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_dameuse2

Nous rencontrons Gérard, le « boss » de l’équipe et surprise, nous retrouvons également Jean Michel, notre super instructeur de parapente ! En plus d’être vraiment sympa, cet homme est mutli-talents : pilote de parapente la journée, il est aussi dameur le soir et même pompier volontaire pour la station le week end…
Le soleil commence doucement à se rapprocher de l’horizon, les couleurs deviennent plus chaudes et c’est sous le bruit impressionnant des moteurs et des chenilles que nous partons seuls au monde admirer les pistes vides d’Orcières.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_dameuse4Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_dameuse7

Nous profiterons de cette balade pour en savoir un peu plus sur l’entretien et les contraintes techniques de la gestion d’une station de sport d’hiver et au vu des quelques chiffres annoncés pour le prix des dameuses ou des canons a neige par exemple, on comprend mieux pourquoi ce type de vacances est si onéreux.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_Max_conduit

Gérard aura même la gentillesse de faire conduire bébé Max quelques secondes sur ses genoux. Suite à cette insolite promenade, il est temps de rentrer chez nous, laver les enfants, manger et nous coucher tot si possible…

Story Instagram du mercredi

JEUDI : Chiens de traineaux, Baby-traineaux, ski, et devoirs au chaud

Aujourd’hui est une journée que notre Loulou attend depuis notre arrivé ! Nous devons le matin faire une balade en chiens de traineaux et l’après midi, une session de « baby-traineaux ». Une occasion de rêve pour elle qui adore ces beaux « chiens des neiges » comme elle aime a les appeler. Surtout qu’après la promenade du matin en « spectateurs » dans le traineau, l’après midi, c’est Loulou qui devra nourrir, préparer et conduire elle même son propre mini attelage de toutous. Vous imaginez bien qu’elle est très enthousiaste…

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_chiens_de_traineaux

Sauf qu’au réveil, pas de chance, le temps n’est pas de la partie. Il a plu toute la nuit et le prestataire que nous avons choisi (Nomad’Esprit) est obligé d’annuler notre venu. Son centre étant situé plus bas dans la vallée, la neige ne tient pas, les chiens sont trempés, il fait gris et très honnêtement, il nous dit que les paysages ne seront pas aussi beau qu’en haut. Qu’a cela ne tienne, nous contactons en express Alpi Traineau, qui pour le coup, situé sur les hauteurs du plateau de Roche Rousse n’a pas ces problèmes. très gentiment, il nous valide une session pour ce matin. Hélas, comme la base est situé à plus de 2500 mètres, il nous est impossible d’y aller avec Max qui se retrouve encore à la crèche pour la matinée.
Un épais manteau neigeux à envahi la station, mais notre motivation est intact ! Arrivés en haut, Tony le « chef Musher » nous accueille et prépare notre attelage.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_alpi_traineauxTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_chiens_de_traineaux3

Loulou observe les chiens avec tendresse et attention, mais surtout, elle frétille d’impatience à l’idée de les caresser. « Caresser » les animaux étant l’une de ses plus grandes passions en voyage. Ceci dit, elle doit se contenir encore un peu (dur, dur), car Tony nous demande d’attendre la fin de la balade, pour ainsi les récompenser de ses caresses. En attendant, sous la neige qui tombe sans discontinuer, nous observons ces magnifiques animaux extrêmement impatients d’aller se dégourdir les pattes. Alaskan Husky, Malamuts, et Husky de Sibérie jouent, sautent et aboient avec vigueur. Etonnés de les imaginer passer la nuits dehors sans abris, Tony nous rassure en nous apprenant que ces animaux, avec leur épais pelage peuvent résister à des températures vraiment extrêmes (-40°) et peuvent ainsi dormir dehors sans problèmes.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_chiens_de_traineaux5

Notre attelage fin prêt, c’est au son de quelques mots en inuit que Tony ordonne au chien meneur de lancer notre traineau sur la neige. Curieux comme d’habitude, nous profitons de la promenade pour questionner notre musher sur son travail, son parcours et son amour des chiens de traineaux. Loulou est aux ange et nous aussi. Une vingtaine de minutes après, cette (trop courte) promenade est hélas finie. Mais celle-ci à coup sûr nous aura un peu fait rêver et surtout donner l’envie un jour de partir en famille dans les pays du grand Nord afin de revivre l’expérience sur plusieurs jours et partir en autonomie avec ces fabuleux animaux…. Des amis l’ont fait, nous le ferons également…

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_chiens_de_traineaux10Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_chiens_de_traineaux11
Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_chiens_de_traineaux12Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_chiens_de_traineaux_caresses
Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_chiens_de_traineaux15Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_chiens_de_traineaux16

De retour à nouveau au campement, c’est le moment pour notre Loulou d’enfin pouvoir assouvir « ses pulsions caresseuses » ;) Elle s’en donne à coeur joie avec Vanessa pendant de longues longues minutes, et c’est un peu le coeur gros que nous devons redescendre en sachant qu’hélas, Tony ne pourra pas nous accueillir cet après midi pour une session de « Baby-traineaux », vu que son planning est plein avec les groupes scolaires de la région présents.
A cause du mauvais temps, notre programme est un peu chamboulé et nous décidons alors pour finir la journée d’aller profiter ensemble des pistes.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_paysages_pistesTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_Lou_Vanessa

Après avoir récupérer Max, c’est dans la jolie salle multimédia de l’office du tourisme que nous établissons notre « camp de base ». C’est à tour de rôle que nous irons skier avec Loulou pendant que l’autre gardera au chaud notre petit bonhomme. Malgré ce temps maussade, c’est encore un grand plaisir de partager ces petits moments de glisse avec notre fille. Suite à cela, nous décidons de retourner à notre résidence pour finir les devoirs de Loulou au chaud et prendre l’apéro. Dernière journée complète demain avec une belle ballade en raquette sur les plateaux… Enfin, si le beau temps revient…

Story Instagram du jeudi

VENDREDI : Ballade en raquettes, ferme pédagogique, concert et restaurant

Après une bonne nuit, en ouvrant les rideaux, force est de constater que les conditions météo ne sont plus avec nous. Nous avons eu un temps splendide au début du séjour, mais la, ce n’est plus pareil. Le ciel est lourd, il y a pas mal de vent et cela ne présage rien de bon si nous décidons d'aller marcher 3 heures dans les montagnes avec les petits.
C’est un peu résignés que nous appelons notre guide Céline afin d’avoir son avis. Elle confirme ce que nous savions déjà; la sortie est belle et bien annulée. Malgré cette nouvelle, nous décidons de rebondir et d’au moins profiter tout les trois d’une bonne session de ski ensemble. Heureusement, la crèche peux accueillir Max pour la matinée. Direction le téléski de la Crozes des Hommes afin de rejoindre en altitudes quelques pistes bleues accessibles a toute la famille.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_paysage_montagne

Arrivés en haut, c’est assez désinvoltes que nous avons commencé notre descente. Au début plutôt bien, sauf qu’a un moment, le temps à décidé de « s’en prendre à nous » : neige et bourrasques de vent ont commencé à fouetter nos visages et réduire considérablement notre visibilité des pistes. Evidemment, ce matin la, nous n’avons pris ni bonnets, ni caches-nez ou tours de cou. Horrible ! Nous peinons à avancer dans le vents, et la neige gèle intensément nos visages… Loulou craque et se met à pleurer. Je vous avouerais qu’avec ma courte expérience de skieur, je n’en mène pas large et espère qu’on va arriver tous sains et saufs à la maison. Lou me fait vraiment mal au coeur et semble souffrir le martyre… On fait ce qu'on peux pour la protéger, mais franchement, on luttent grave pour avancer. Heureusement, après quelques minutes à se battre contre les éléments, on aperçoit au loin un restaurant d’altitude. Je vous passerai les détails, mais c’est après 15-20 min d’encouragements mutuels et de détermination que nous avons pu nous réfugier au chaud. Après une tournée générale de chocolat chaud pour tous, nous décidons de rentrer à la maison, récupérer Max et partager un bon repas à l’abri du mauvais temps. Malgré cette mésaventure, nous décidons tout de même de nous rendre tous les 4 à la « ferme des Cabrioles ».

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_ferme_des_cabrioles_Max_biquette

A 10 min à peine de la station, c’est dans le hameau des Marches, à 1700mètres d’altitude que se situe la ferme-brasserie des cabrioles. Arrivés sous la pluie, nous nous réfugions dans la chèvrerie. Noémie la propriétaire nous accueille avec le sourire pendant que Julien, son chérie, nous salue de loin car il est entrain de gérer la traite des biquettes. Loulou est aux anges, elle adore les biquettes et va pouvoir encore caresser avec passion les animaux de la ferme. Julien nous invite à nous rapprocher afin de voir le procédé. Noémie revient, nous présente ses enfants et nous propose en même temps, après l’avoir vérifié et filtré, un bon verre de lait frais à chacun. Nous goutons et sommes tout deux assez étonnés du gout très doux et presque sucré que cela a. C’est vraiment bon. Même bébé Max en boit une lampé goulument. Loulou n’y goutera pas préférant aller voir les lapins avec sa nouvelle copine.

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_ferme_des_cabriolesTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_ferme_des_cabrioles3Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_ferme_des_cabrioles2
Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_ferme_des_cabrioles_biquette3Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_ferme_des_cabrioles_biquette2

Noémie et Julien nous comptent leur histoire, leur installation ici, à la ferme, tout en nous parlant avec passion de leur activité d’agriculteurs. Ils nous présente également leur nouvel associé et ami, venu travailler avec eux et lancer la brasserie de bière artisanale. Après avoir rencontré Anes, oies, poules et lapins, et même caressé un petit chevreau trop mignon, c’est avec l’ami brasseur qu’on a fini la visite en apprenant les secrets de fabrication de « la S’orcières », leur bière à eux. Nous leur avons acheté quelques fromages et une grande bouteille de bière; il fallait bien gouter, non ?

Tdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_ferme_des_cabrioles_maxTdm80-sejour-au-ski-en-famille-a-orcieres-merlette_ferme_des_cabrioles_5

Sur le chemin du retour, nous sommes détendus, car pas de cuisine a gérer ce soir. Nous avons réservé le restaurant pour 20h00 et avant, nous avons même le temps de nous passer sous la douche et d’aller poser une oreille au concert de « Sound of legend » qui se déroule finalement à l’intérieur de la patinoire (à cause du temps). Pratique pour nous, c’est en face du restaurant ou l’on va après. Une fois rejoint le concert, le son étant assez fort, nous avons préféré rester un peu à l’écart avec Max sur les gradins. Et c’est a tour de rôle que l’un après l’autre nous sommes allés sur le dance-floor en compagnie de Loulou. Bien sympa ce petit son de fin de journée; nous aurions pu y resté plus longtemps, mais « l’ourson », nous appelait déja. Oui, l’ourson, c’est le restaurant ou nous nous posons ensuite. Pour notre dernier repas à la station, nous en profitons pour savourer encore quelques riches spécialités des montagnes. Bien que sympathique, il ne nous faut pas trainer, car nous avons encore les valises à préparer pour notre départ de demain matin…

Story Instagram du vendredi

Je vous passerai les détails de la journée de retour du lendemain, car en toute franchise, cela à peu d’intérêt, et je pense déja avoir bien assez détaillé ce séjour au ski. Nous y serions d’ailleurs bien resté plus longtemps à Orcières Merlette 1850.
En tout cas, si vous ne connaissiez pas cette petite station des Hautes Alpes labellisée "Famille plus", on ne peut que vous inviter à aller la découvrir pour un de vos futurs voyages aux sports d’hiver en famille.

-Arnaud-

Conseils, adresses et budget pour un séjour réussi

VOYAGE :

Pour vous rendre à la station, il existe pas mal de possibilités au niveau des transports, mais si comme nous, vous habitez à Paris ou dans le Nord de la France, après une sérieuse enquête, le choix le plus pratique, reposant et rapide pour voyager en famille, c'est le train ! Tout dépend de la période, mais en gros comptez 500€ pour « trois et demi » jusqu’a Gap avec « Oui sncf » et une vingtaine d’euros aller avec le bus régional. N'achetez pas vos billets de bus dans celui-ci mais privilégiez l'achat sur internet à l'aller et l'achat à l'office du tourisme d'Orcières au retour : 3,75€ d'économisé par trajet. BUDGET pour nous 4 : environ 550€

HERBERGEMENT, REMONTEES MECANIQUES ET LOCATION DE MATERIEL DE SKI :

Hébergement : Pour notre appartement pour 4 personnes à la résidence Roche Brune de Labelle Montagne, si vous y allez en période de vacances scolaires, comptez 1220€ la semaine. Mais si comme nous, vous pouvez venir hors saison, l'économie est réellement impressionnante puisque celui-ci coûte 355€ la semaine. Toute les infos tarifaires sur le site de Labelle Montagne. BUDGET pour nous 4 : 355€

Remontées mécaniques : Nous avons choisi le forfait incluant les entrées à la piscine et la patinoire. Normalement, pour un adulte, il faut compter 196,80€. Mais en période de "Spring Days", celui-ci coute 148€. Sachez également que les enfants de moins de 5 ans ne payent pas et qu'en saison, vous pouvez bénéficier de -10% si vous commandez l'ensemble sur le site de l'office du tourisme. BUDGET pour nous 4 : 553,10€ (prix de base) // Tarif promo Spring Days : 455,5€

Location matériel de ski : Dans chaque station, il existe pléthore de magasins de loc de matos. Mais sur recommandation, nous avons été ravis de l'accueil et du service avec Fabrice de chez Moutain Pass. En plus, lui aussi propose des tarifs avantageux hors saison. BUDGET pour nous 3 : 241€

SERVICES ENFANCE :

Le Cartable à la neige : Afin de permettre aux familles de partir au sports d'hiver hors périodes de vacances scolaires sans que les enfants ne perdent le rythme des devoirs, découvrez les forfaits supers intéressants de la station avec le cartable à la neige. Pour les enfants du CP au CM2, les forfaits à partir de 269€ comprennent 6 demi-journées de ski avec les moniteurs de l’une ou l’autre école de ski au choix (ESF ou ESI du dimanche au vendredi), 5 demi-journées d’aide aux devoirs (du lundi au vendredi), le forfait remontées mécaniques 6 jours et l'accès illimité à la piscine/patinoire 6 jours.

La crêche des oursons : Si vous avez besoin de faire garder bébé, n'hésitez pas à l'inscrire à la crèche des oursons ! Ce n'est pas forcément "donné", mais le lieu est tout mignon, les animatrices diplômées sont adorables et franchement, c'est quand même super pratique. Par contre, en fonction de la période ou vous venez, la réservation est indispensable ! BUDGET pour Max (2 journées entières et 3 matinées) : 147,70€

ACTIVITES

Les cours de ski : A vous de choisir l'école qui vous plait le plus. De notre coté, nous avons été ravis des cours que nous avons pris, que se soit les cours particuliers pour Arnaud avec l’ESI Orcières ou les cours collectifs de Vanessa et Lou avec l’ESF Orcières. Comptez environ 35€ la leçon par personne en collectif et 67€ en cours particuliers. BUDGET pour nous 3 : 274€

Le Baby-snow : Ça se passe avec l'ESF. Comptez 40€ la session pour initier bébé aux joies de la glisse.

Le Winter Parc : N'hésitez surtout pas à y faire un tour avec les enfants. Succès garanti et amusement pour tous ! Comptez 13,50€ de l'heure par personne ou 27€ la demi-journée (a voir en fonction des périodes). Toutes les infos sont disponibles sur le site web du Winter Parc. BUDGET pour nous 3 : 40,50€

Faire du parapente : Il existe plusieurs prestataires sur la station et les prix se valent. Mais croyez nous, avec Jean Michel de "Chaussée Glissante", vous passerez forcément un bon moment et vous volerez en toute sécurité ! Comptez 75€ le vol. Possibilité de faire voler un petit à partir de 5ans. Dommage on ne l’a su que le jour de nos sauts, sinon je pense qu’on l’aurait offert à Loulou. Jean Michel bosse à "l'ancienne", il n'a pas de site web, mais vous pouvez le joindre par téléphone au 06 82 08 47 83, et évidemment trouver ses flyers à l'office du tourisme. BUDGET pour nous 2 : 150€.

Tester une des plus grande tyrolienne d'europe : Amateurs de sensations fortes, vous êtes obligé de tester Le Roll air Cable ! Comptez 40€ pour une descente à plus de 100km/h. BUDGET pour nous 2 : 80€.

Baptême chiens de traineau : Une jolie activité à faire en famille. Il existe plusieurs formules plus ou moins longues, mais comptez 85€ pour un baptème de 20min (2 adultes + 2 enfants). Toutes les infos disponibles sur le site web d’Alpi Traineaux.

Visite de la ferme des cabrioles : Toute l'année cette ferme pédagogique accueille les enfants et les groupes scolaires de la région. Mais vous pouvez tout à fait y aller en famille aussi. Comptez entre 4,80€ et 6,20€ par enfant (avec gouter et dégustation). Pensez à réserver au moins une journée à l'avance. Toutes les infos sur le site de la ferme ici.

Faire un tour en dameuse : En fait, ce n'est pas une activité commerciale à proprement parlé puisqu’il est impossible de payer pour faire un tour de dameuse sur les pistes de la station. Mais comme ces grosses machines restent fascinantes et qu'à l'office du tourisme, ils sont vraiment sympas, une fois par semaine, via un tirage au sort, une famille est sélectionnée au hasard pour aller faire un tour. Toutes les infos "Monte dans ma dameuse" sont disponibles ici !

Les activités qu'on a pas pu tester et qui nous auraient pourtant tentées: Nous avons vraiment été triste de ne pouvoir faire le vendredi notre ballade en raquettes sur les plateaux de la station. Surtout que Céline Desmet nous avait été chaudement recommandé par une famille qui nous suit sur le blog et qui avait testé 1 mois avant notre voyage sa promenade. Trouvez ses coordonnées sur le site web de l'OT. Sinon, nous aurions adoré faire un tour en motoneige le soir au coucher du soleil, tester le Spa "Peau d'ours", faire du karting sur glace (hélas plus de glace à notre arrivée) et même passer une nuit dans un igloo (cependant compliqué avec bébé Max).

Si vous souhaitez jeter un coup d'oeil au programme des "Spring Days" de la station, c'est ici sur la plaquette 2018 .

BUDGET :

En partant hors vacances scolaires, il y a vraiment moyen de faire des économies sur tout. Cependant, quelle que soit la période, les sports d'hiver restent chers, on ne se voilera pas la face. Mais franchement, n'étant pas habitués à ce type de voyages, nous avons vraiment adoré ! Globalement, avec les courses pour les repas fait sur place, nous sommes pour 4 à un peu plus de 3200€ la semaine.

Ce voyage est le fruit d’une collaboration avec l’office de tourisme d’Orcières et nous les en remercions chaleureusement. Cependant, nos avis et choix rédactionnels nous sont propres.
Vous avez aimé? Vous pouvez partager
Commentez via facebook
Et vous, qu'en pensez vous?
  1. Philippe F dit :

    Super article et de bien belles images ! Merci, à cause de vous maintenant on a envie d’y aller ;)
    Amicalement
    Phil

  2. Clothilde dit :

    Merci pour cet article qui donne vraiment envie de découvrir cette station ! peut être l’année prochaine pour nous si le budget le permet. Bonne continuation dans vos voyages.

Laisser un commentaire