Le Vietnam en famille à cinq

Leur premier grand voyage avec toute leur tribu....

Erick est le papa d’une famille de 3 enfants. C’est en commentant une de nos publications avec une photo de sa tribu au Vietnam que j’ai commencé à échanger avec lui. J’ai tout de suite senti de « bonnes vibes » et un super papa, alors, je lui ai demandé si il voulait partager avec nous son expérience de voyage en famille au Vietnam ! Il a accepté immédiatement et j’en suis ravi ! découvrez dans cet article, leur bonne humeur, leur coups de cœur, leur réflexions, conseils et bons plans… Au Vietnam, à cinq ! Plus qu’un simple témoignage de famille voyageuse, c’est l’école de la vie qu’on aime ici… Ne loupez pas sa conclusion en fin d'article aussi...
Bref, un grand merci à Erick et sa famille pour se partage inspirant.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_ cinq

Pouvez vous présenter la tribu svp ?

Nous sommes aujourd’hui ce qu’il est communément appelé une « famille nombreuse » (ce qui aurait fait sourire ma grand-mère, maman de 13 enfants !) où se chamaillent, s’agitent, s’aiment et s’amusent une maman, un papa et 2 garçons gardes du corps officiels de leur petite sœur, on retrouve donc dans l’ordre de cette famille bretonne 100% pur beurre « salé » : Stéphanie (38 ans – journaliste), Erick (44 ans – Directeur adjoint d’une agence de communication), Tao (8 ans et épris d’aventures), Maé (4 ans, jamais sans mes parents !) et la petite dernière Nell (19 mois, prête à parcourir le monde, forcément car conçue en voyage ;-)). Nous sommes partis en février 2017 pour 2 semaines au Vietnam et avons accepté de permettre aux enfants de rater 1 semaine d’école.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_38

Quels voyages avez vous fait auparavant ? Pourquoi avoir choisi cette destination maintenant ?

Les voyages sont devenus une évidence pour moi (Erick) après une expérience improbable au Burundi lorsque j’avais 17 ans, depuis, en bon breton, je n’ai cessé de vouloir partir à la rencontre des autres et m’évader au contact de paysages et de cultures du monde (Burundi, Madagascar, Sénégal, Guyane, Japon, Laos…). D’abord seul ou avec des potes, cette passion nous la partageons désormais ensemble avec Stéphanie depuis 15 ans (elle aussi éprise d’horizons et de vents dans les cheveux), tous les deux avons toujours rêvé de ces escapades au long cours, sacs à dos chargés et billets d’avion en poche nous nous sommes laissés guider au gré de nos envies (Equateur, Guatémala, Mali, Islande, Italie, Maroc, Thaïlande…). Aujourd’hui c’est avec nos enfants que l’aventure continue, c’est un état d’esprit, une philosophie de vie et des valeurs que nous voulons partager avec eux, découvrir le monde c’est découvrir l’autre, faire disparaître les différences, comprendre la diversité et apprendre à vivre ensemble…bref l’école de la vie.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_32Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_25

L’Asie du Sud Est est une partie du monde que nous aimons particulièrement, pour sa douceur de vivre, la gentillesse et le sourire de ses habitants, la nourriture qui y est excellente, sa stabilité et la bienveillance qui est réservée aux enfants. C’est Stéphanie qui a évoqué le Vietnam, presque sur un coup de tête à 1 mois ½ de la date de départ à peine arrêtée. Une envie soudaine mais motivée par l’enthousiasme encore une fois trop fort de mettre les bouts…avec nos p’tits bouts ! Le Vietnam nous faisait beaucoup rêver et finalement tout a été très vite, le temps de renouveler le passeport de Tao (en un temps record forcément), de commander les billets et hop prêt au décollage ! Nous avons pensé que Nell était en mesure désormais à 19 mois de voyager avec nous en sac à dos, avant c’était encore trop tôt lorsque vous êtes avec 3 jeunes enfants et que vous voyagez en autonomie.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_03Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_04

Globalement, sur quel type de voyage vous êtes partis ?

Comme à notre habitude nous partons de façon assez spontanée, le plus compliqué parfois est de définir la destination, en général 2 ou 3 se font concurrence (à 1mois du départ au Vietnam par exemple nous hésitions encore avec l’inde). Notre philosophie c’est le sac à dos et la débrouille sur place, nous aimons ne pas dépendre d’une organisation et recherchons plutôt la simplicité. Quand le choix de la destination est fait nous achetons 1 ou 2 guides sur le pays, consultons des sites web, commençons à dessiner la carte des lieux qui nous semblent intéressants d’aller voir et des expériences à vivre, petit à petit le voyage se peaufine, dans l’avion bien souvent et encore une fois sur place au gré des rencontres. Nous choisissons toujours l’option de réserver un endroit où dormir à l’arrivée histoire de nous poser sans stress après plusieurs dizaines d’heures de vol, mais c’est là la seule réservation que nous faisons depuis la France.
Nous avons déjà par habitude des listes de choses à ne pas oublier dans nos sacs, le défi était de tout faire rentrer dans 2 sacs à dos et 2 petits sacs ventraux. Une attention toute particulière a été portée néanmoins à la trousse de 1ers soins car la santé de nos enfants passe avant tout. Après avoir acheté ce qu’il nous manquait pour les enfants en particulier, il ne restait plus qu’à bien ranger le tout en mode Tétris. Nous voyageons léger et utile, il faut donc accepter de n’emporter que le strict nécessaire, d’acheter sur place au besoin et de laisser sur place au retour (on donne nos affaires aux familles rencontrées).

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_05

Nous aimons voyager à bord des véhicules locaux ou avec les moyens du bord, pratiquer le trek et marcher plusieurs jours (avec ou sans guide selon les pays), dormir à la belle étoile quand c’est possible et tenter quelques expériences culinaires mémorables !
Nous voyageons à 40 ans comme nous voyagions à 20 ans, même si avec 3 jeunes enfants nous avons acceptés de faire des concessions…impossible de partir en trek pendant plusieurs jours en autonomie par exemple ou de manger n’importe quoi.
C’était pour nous la 1ère expérience à 5 à l’étranger, mais nous ne voulions pas nous mettre de pression, c’est bien souvent plus simple qu’on ne le pense de partir avec sa smala, on a fait confiance à leur capacité d’adaptation.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_24Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_13
Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_22Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_15

Dans les grandes lignes pour introduire votre voyage, quel à été votre parcours svp ?

Le parcours commence dès le départ car les escales de 7h et 5h et un voyage de plus de 24h en passant par la chine est déjà une aventure en soi avec nos 3 loupiots. Notre choix c’était arrêté sur la région nord Vietnam afin de privilégier le rythme des enfants et qu’ils prennent du plaisir et le temps pour cette 1ère expérience en famille. Nous sommes arrivés à Hanoï et nous y avons goûté pendant 4 jours l’étonnante atmosphère grouillante mais sereine à la fois de cette ville aux mille visages. Puis nous avons décidé de nous rendre dans la Baie d’Halong terrestre, magnifiques espaces propices aux tournages de films comme Indochine (ou plus récemment le dernier King Kong) en louant un minibus avec chauffeur pour quelques jours. De retour à Hanoï nous sommes repartis vers le nord ouest à la frontière chinoise pour aller découvrir la surprenante région de Sapa et ses rizières, à 1600m d’altitude et en plein mois de février, le froid et le brouillard nous attendaient, mais qu’à cela ne tienne nous y sommes restés 3 jours et avons parcouru plusieurs dizaines de km avec près de 3 à 4h de marche par jour, parfois dans la boue mais toujours avec le sourire, même la poussette (occupée par Maé qui n’est pas un grand marcheur alors que sa sœur était en sac porteur de poche) a résisté à la topographie du terrain !

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_29Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_31

C’est en train couchette (10h), comme à l’aller que nous sommes repartis à nouveau vers Hanoï pour nous diriger cette fois-ci vers la fantastique baie d’Halong qui n’a pas usurpé son titre de « plus belle baie du monde ».

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_36Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_37

Je dois avouer que pour cette étape nous avions décidé de nous faire plaisir et de découvrir ce lieu à bord d’une jonque semi-privée (3 chambres) afin d’éviter les hôtels flottants proposés au départ de la ville portuaire. Dormir dans la baie d’Halong, s’y baigner et profiter de la magie des lieux en toute tranquillité était pour nous un incontournable et même si malheureusement il faut y mettre le prix on ne pouvait pas imaginer repartir sans vivre cette expérience unique. La fin du voyage s’est terminée à Hanoï à nouveau où nous commencions à avoir nos habitudes, 2 semaines passent très vite…trop vite.

Alors, c'est quoi vos gros coups de cœur dans le pays ?

Je crois sans me tromper que le coup de cœur de toute la famille aura été la Baie d’Halong maritime et cette expérience unique d’évoluer au cœur de l’un des sites les plus surprenants et grandiose au monde. Hanoï était aussi vraiment chouette, grouillante et en même temps très verte, avec ses rues toutes jalonnées d’arbres gigantesques, et le lac Hoan Kiem, plein de vie. Les mangues, dont nous nous sommes gavés pendant tout le voyage, et qui nous ont été très précieuses surtout pour l’alimentation de Nell, ainsi que les fruits du dragon.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_09Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_40Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_06

Et le meilleur souvenir partagé tous ensemble ?

Là encore sans conteste la Baie d’Halong, le temps s’est arrêté pendant ces 2 jours et vous vous laissez aspirer par cet endroit improbable. Y nager, serpenter en kayak entre ces formes découpées et posées là comme par magie en attendant la nuit, boire un cocktail sur le pont de la jonque au cœur de la douce nuit, puis le spectacle étonnant du lever de soleil…un sans faute à bord de cette jonque confortable et cosy.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_08

Des incontournables à faire en famille au Vietnam ?

En famille, découvrir les spectacles de marionnettes sur l’eau à Hanoï dans les théâtres couverts qui bordent le lac au centre de la ville est un moment amusant et culturel à vraiment ne pas louper avec des enfants. Dans les montagnes autour de Sapa, la foule des animaux en liberté (poules, buffles, canards…) est un spectacle permanent qui permet de faire marcher les enfants sans qu’ils s’en rendent compte… !

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_21Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_41

Des activités ou autre qui vous ont déçu ou que vous ne recommanderiez pas ?

En ce qui nous concerne nous avons tout apprécié, quelques visites de temples en trop peut-être mais c’est davantage un jugement d’intérêt, d’autres aimeront en découvrir encore plus. Malheureusement la baie d’Halong reste hyper touristique et je dois avouer que les incontournables visites obligées des fermes perlières ou de la fameuse grotte sont totalement inutiles et à la limite du supportable tant c’est l’usine et sans intérêt.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_17Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_01

Et les enfants, quel est leurs meilleurs souvenirs à chacun ?

Tao : a aimé le bus dit « du Président » (nom de la série du bus) car sans savoir pourquoi ni comment, nous avons hérité d’un mini bus grand luxe avec télé, téléphone, siège en cuir et toute la panoplie d’une star en déplacement, un moment surréaliste qui nous a bien fait rire. Il a aimé faire du vélo et pêcher de nuit à la lampe torche dans la Baie d’Halong avec l’équipage de la Jonque et en bon explorateur, les randos dans les vallées de Sapa.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_20Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_12

Maé : Le bus « sapin de noël » l’a bien amusé évidemment mais Maé c’est découvert une passion pour les hôtels ou plutôt découvrir où on allait dormir, une fois rassuré il a surtout aimé chahuter avec son frère et sa sœur et dormir dans le lit de ses parents. Sa découverte : apprendre à manger avec des baguettes.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_26Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_23Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_33

Nell : A adoré boire des cocktails de fruits et faire la connaissance des cochons, des poules, des buffles et tout ce que pouvait compter comme animaux en tout genre les villages que nous avons traversés. Elle a adoré aussi prendre l’avion, et en parlé ensuite parlé pendant des semaines à qui voulait bien l’écouter, à la crèche, aux commerçants…

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_14Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_16

Et de manière générale nos 3 loupiots ont ADORE s’empiffrer de crêpes au chocolat qu’une gentille dame nous faisait à Hanoi sur un bout de trottoir…une trouvaille géniale !

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_19

Petit plaisir égoïste car nous ne sommes pas QUE des parents : Y a t-il une activité impossible a faire avec tes enfants que tu as faite ou que tu aurais voulu faire ?

Pour ma part (Erick) c’est vraiment le trek qui m’a manqué, partir sur plusieurs jours en sac, dormir chez l’habitant et me faire un peu mal pour mériter d’accéder à des endroits où peut de monde se rend, mais Tao est un excellent marcheur déjà et je suis sûr que dans 1 an ou 2 il sera capable de m’accompagner ou Steph sans problème.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_34Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_11

Quid des transports ? Quel type ? Facile ? Comment vous êtes vous déplacez ? Comment avez vous occupez les enfants quand c'était un peu long ? Vos conseils en fait svp

Les transports ont été parmi nos expériences les plus fun avec les enfants. Du vieux train couchette à l’ambiance si particulière où nous nous endormions dans 5m2 au son lourd et au balancement du train, en passant par l’étonnant « bus Président jusqu’aux pirogues en bambou qui filent sur l’eau et que les femmes font avancer en ramant avec leur pied (eh oui) où les vélos (avec une petite chute sans gravité de Tao) pour finir avec cette magnifique jonque qui nous a offert la sensation extraordinaire d’un ailleurs tant convoité, se déplacer au Vietnam a donc été un véritable enchantement.
Nous avions amené avec nous plusieurs petites choses pour occuper les enfants, ils avaient chacun (en tout cas les garçons) leur propres petits sac à dos avec leurs affaires :
- une trousse avec feutres et crayons de couleurs
- un tube de colle
- 1 cahier de dessin (pages blanches)
- 1 scotch imprimé
- des gommettes
- 1 paire de ciseaux
- 2 livres de leur choix
- 1 doudou chacun
On a également ramené un jeu de cartes avec lequel on joue souvent « Piratatak » de Djeco auquel on a joué de temps en temps, et Uno (mais on n’y a pas joué, pas le temps !)
L’idée était surtout de les inciter à dessiner leur propre carnet de voyage, d’y coller ce qu’on pouvait ramasser pendant nos balades, d’y écrire quelques mots ou de demander aux personnes rencontrées de le faire, de découper des prospectus et de coller les photos, bref de coucher sur le papier leurs émotions de voyage (Steph fait ça aussi et a réalisé un très beau carnet de voyage). On passait du temps à jouer à « ni oui ni non » ou à « fais moi rire papa » ou à « devine à qui je pense », là aussi rien d’innovant mais il est aussi important de leur apprendre à regarder autour d’eux, à s’ennuyer parfois c’est bon pour l’imaginaire, à dormir un peu car les siestes ont pris un sacré coup de canif.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_28

Barrière de la langue. Comment vous en êtes vous sortis ? Et les enfants avec les autres enfants du pays… ?

Pas de difficulté particulière pour la langue, on parle anglais et les fois où l’anglais n’est pas possible il reste les gestes ou le dessin. Nous n’avons pas croisé beaucoup d’enfants car ils étaient à l’école, pour ceux des villages dans les montagnes le contact est plus compliqué, il aurait fallu quelques jours de plus pour que l’échange soit plus fort. Malgré tout c’est à Hanoï que le contact se faisait le plus rapidement, le weekend les enfants se croisaient parfois autour du lac mais les échanges restaient timides et la complicité n’avait que peu de temps pour s’installer. Nos trois enfants (même notre petite de 19 mois) sont repartis du Vietnam avec un petit bagage de mots qu’ils ont fini par utiliser tous les jours avec les locaux : « bye-bye », « hello », « thank you », « xin chao (bonjour) », et « cam on (merci) ».

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_02Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_30

Globalement, il faut un gros budget pour voyager en famille dans ce pays ?

Ca dépend, ce qui coûte le plus cher encore une fois c’est le vol, en s’y prenant tard comme nous cette fois-ci ça peut faire grimper l’addition. Une fois sur place ça reste raisonnable, cependant nous n’avons pas complètement voyagé comme si nous n’étions que tous les deux et il était nécessaire parfois de manger autre chose que des nouilles pour varier les plaisirs avec les enfants. Au regard d’autres pays en Asie, le Vietnam n’est quand même pas la destination la moins chère, c’est donc un budget un peu plus conséquent qu’en Thaïlande ou au Laos par exemple.
Le coût du voyage dépendra beaucoup de votre façon de voyager (par vous mêmes ou par agence) et du degré de confort que vous recherchez (guest-house, hôtels), un voyage en famille à 5 comme nous peut aller de 4 à 7000€ pour 2 semaines en fonction de vos choix.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_07

Des galères sinon pendant ce voyage?

Non très peu, on pourra noter le taxi qui ne nous attendait pas à l’aéroport comme prévu après nos 24h de trajet, la chambre sans fenêtre ou avec un seul lit pour 5 et Maé qui a eu la bonne idée de nous faire la varicelle sur place ! Cette dernière a été assez peu importante et nous a épargné une galère qui aurait pu être un peu plus pénible (surtout pour lui). Quant à ce que les enfants mangeaient ou buvaient nous avons été très vigilants (presque pas de viande ni poisson), le plus important dans ces pays c’est de bien comprendre que nos organismes et surtout ceux des enfants ne supportent pas la même chose que les locaux et qu’une mauvaise infection ou bactérie peu très vite dégénérée (eau, viande pas cuite…). Pas de traitement palud, se couvrir et de l’anti moustique suffit à bien vous protéger à cette époque dans cette partie du Vietnam (mais là libre à chacun de choisir)

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_35Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_27

Au final, avez vous été contents de votre voyage dans ce pays?

Oui, c’était une formidable aventure et un véritable plaisir de partager ça avec notre tribu. Les enfants étaient comme des poissons dans l’eau, vivaient les choses à leur rythme…et comme des enfants ;-) c’est bien sûr une vigilance supplémentaire et une expérience différente que quand nous ne sommes que Steph et moi, mais ça correspond aussi à ce pourquoi nous voulions cette famille : pour qu’elle puisse partager et s’épanouir ensemble…vivement le prochain, mais un petit trek en Islande tous les deux devrait passer par là avant ;-)

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_10

Une destination adaptée aux enfants ?

Oui, sans aucun problème, encore une fois comme beaucoup de pays et en particulier en Asie, il ne faut surtout pas hésiter à les emmener avec vous.

Tdm80_Le_Vietnam_en_famille_a_cinq_18

Conseils et bons plans de parents voyageurs !

Tes meilleurs conseils sur ce voyage :

Ne pas hésiter à prendre le train pour vous déplacer si vous avez un peu de temps (surtout de nuit en couchettes, les enfants adorent), préférer prendre les services d’agences de voyage professionnelles sur place plutôt que toutes celles qui fleurissent dans tous les petits hôtels et qui si elles coûtent un peu moins cher peuvent vous réserver parfois de mauvaises surprises et gâcher votre séjour (incontournable pour pouvoir réserver des excursions comme en baie d’Halong ou profiter des services d’un guide en montagne). Selon la période, prévoir un vêtement chaud, isolant et coupe vent, surtout dans le nord vers Sapa. Pour éviter les petits désagréments, conseil classique mais encore plus important avec des enfants, pensez à éviter les glaçons dans vos boissons. Pour profiter pleinement de la baie d’Halong n’hésitez pas à payer un peu plus cher (de toute façon ça n’est pas bon marché) pour bénéficier d’une jonque privée ou semi privée et vivre vraiment un moment unique et surtout ne vous comportez pas comme des occidentaux en voyage, regardez, écoutez, observez, comprenez et partagez, c’est la meilleure recette pour voyagez.

Vos bonnes adresses :

- Restaurant à Hanoï, La Place : A Hanoï, nous allions manger presque tous les jours à La Place. Un petit resto qui ne paye pas de mine sur trois étages qui donne sur la place de la cathédrale, avec un accueil adorable, une bonne carte de plats vietnamiens. L’ambiance est conviviale, et la vue sur la place de la cathédrale imprenable. Un bon plan pour goûter en toute tranquillité à la vie grouillante de la place de la cathédrale. Ouvert toute la journée, pour le petit déj, les repas ou juste prendre un verre. -6 Au Trieu – 7h30-22h30 –

- Spectacle de marionnettes sur l’eau, à Hanoï : 1h de spectacle de marionnettes sur l’eau, dans un très joli petit théâtre climatisé, qui présente 14 scènes de la vie quotidienne vietnamiennes. Sur le côté, un groupe de musiciens jouent de la musique traditionnelle vietnamienne en illustration des courtes saynètes. Un inconditionnel qui ravira les enfants et les amoureux de spectacles. 57B Dinh Tien Hoang St. (au nord du lac) – Plusieurs fois dans la journée, réservation sur place (la veille pour le lendemain) – Le site web du théatre

- Agence de voyage à Hanoï, l'agence Far Eastour : Une agence locale formidable ! Nous avons été pris en charge immédiatement et avec un grand professionnalisme pour une prestation qui comprenait sur une semaine : la location d’un mini-bus sur une semaine pour effectuer nos trajets (A/R Hanoï - La baie d’Halong terrestre / A/R Hanoï - La baie d’Halong), la réservation du train de nuit, la réservation des nuits, la location d’une jonque semi-privée (nous + deux couples), et un guide pour nous accompagner sur les visites et les randonnées à Sapa. Alors que nous n’avions pas d’exigences particulières sur la qualité des prestations, nous avons bénéficié de prestations de très grandes qualités, que ce soit pour le choix des hôtels, des guides, du mini-bus (un bus incroyable – le meilleur souvenir des enfants !). Le tout pour un tarif abordable. Le site web de l'agence

- Restaurant à Hanoï, le Mediterraneo : Histoire de changer des nouilles et riz vietnamiens, une excellent restaurant italien juste à côté de la place de la cathédrale, tenue par un italien. Les pâtes et les pizzas sont extras. Du choix, des bons produits, un très bon accueil et un cadre chaleureux. -23 Nha Tho Str., Hoan Kiem-

- Café, bar, restaurant à Hanoï, le Maryli : Une adresse assez branchée mais très tranquille sur la place de la cathédrale, avec un chouette décor et une très belle terrasse au 3ème étage surplombant la place. Au rez-de-chaussée, quelques fringues à vendre. Le petit déjeuner qu’on a testé est vraiment très bon. Parfait aussi pour boire un cocktail ou une bière, en laissant les enfants danser dans le petit salon. 4 Au Trieu – Le mail du restaurant: marylincafe@ymail.com

- Hôtel Sapa Elegance : Un bel hôtel dans un beau chalet en bois. Belles chambres spacieuses et tout confort, parfait pour faire une pause détente. Très bon accueil, et bons petits déjeuners.-03 Heang Dieu Str -

- Hôtel à Ninh Binh, La Belle Vie : Un très joli petit hôtel familial, paisible, avec quelques chambres spacieuses et agréables disposées en patio autour d’un adorable jardin verdoyant et fleuri, avec des fontaines, de petites cascades… Excellent accueil, un personnel souriant, bienveillant et aux petits soins pour ses clients. Location de vélo. Repas corrects dans la salle de restaurant tout en bois. Très bien situé, ce qui ne gâche rien ! On recommande !-Van Lam, Ninh Ham, Hoa Lu-

- Des crêpes à Hanoï ! : Le 1er jour, nous sommes tombés par hasard sur une petite échoppe où une dame préparait des crêpes sur sa galetière. En très grands amateurs de crêpes, nos trois petits bretons ont évidemment voulu s’arrêter… Il s’agit en fait d’une toute petite boutique d’artisanat vietnamien, tenue par une dame très gentille et très élégante qui fait des crêpes à partir de l’heure du goûter. Bon évidemment, les crêpes ne sont pas aussi bonnes qu’en Bretagne, avec une pâte au fort goût de margarine, mais elles se mangent bien. Tous assis sur de petites chaises en plastique à l’entrée de la boutique, on s’est goinfrés de crêpes au chocolat à chaque passage. Une petite adresse toute simple qu’on recommande les yeux fermés ! Trang Thi H. Khai (la rue face à l’extrêmité sud du lac, en direction de la cathédrale)

Une petite conclusion perso ?

Partir en voyage en sac à dos avec de jeunes enfants peut freiner certaines personnes, mais que serait la vie sans les voyages (en sac ou pas), sans ces rencontres et ces expériences qui vous font comprendre le monde qui vous entoure. Partagez ces moments avec vos enfants c’est aussi s’assurer de leur transmettre certaines valeurs universelles, d’élargir leur horizon et d’en faire des citoyens du monde. C’est assez surprenant de voir à quel point les enfants apprécient naturellement ces instants, comment leur naïveté rend les choses tellement évidentes et que l’humanité qu’ils portent en eux ne devrait jamais nous quitter, les voyages sont certainement l’une des expériences qui la révèlent le mieux. S’ouvrir ainsi aux autres et au reste du monde sera sans aucun doute l’héritage le plus précieux de ces échappées…après les souvenirs et le plaisir d’avoir vécu avec votre fratrie des moments que rien ne remplace ;-)

-Arnaud et Erick-

Le Vietnam en famille à cinq, c'est fini....

©Toute les photos appartiennent à la famille d'Erick P.

Vous avez aimé? Vous pouvez partager
Commentez via facebook
Et vous, qu'en pensez vous?

Laisser un commentaire